FNACAB

Accueil » Dons » Oui, elle a du courage…bravo

Oui, elle a du courage…bravo

Stats du Site

  • 128,115 visites

Cliquez pour recevoir gratuitement nos publications.

Rejoignez 90 autres abonnés

Stats du Site

  • 128,115 visites

Stats du Site

  • 128,115 visites

C’est de cette femme dont je vais vous parler. Vous ne la connaissez pas. Elle est sénatrice démocrate du Massachussets aux Etats Unis. Elle milite pour une réforme bancaire précise: séparer les activités de spéculation de l’activité de dépôt.

Résumons la situation. Vous avez entendu parler de la crise de 1929. En 1933, le gouvernement américain a tiré les leçons de la crise. Le président Roosevelt (démocrate) a fait voter une loi (glass-steagall act) pour séparer l’activité des banques : d’un côté les dépôts des clients, de l’autre côté les activités spéculatives des financiers. Cela afin que les états n’aient pas à assumer le sauvetage des organismes bancaires en raison de leurs activités spéculatives.

Ces dispositions ont assuré la pérennité du système. C’est sous la présidence de Bill Clinton que des réformes législatives ont permis au système bancaire de fonctionner comme avant la crise de 1929 en raison de l’abolition de cette loi. Le résultat ne s’est pas fait attendre longtemps : en 2008, une crise semblable à celle de 1929 s’est produite, crise encore plus forte.Pas encore terminée.

En 2010, tirant les conséquences de la crise de 2008, le gouvernement américain a sommé les banques de séparer leurs activités de spéculation de celles de dépôt pour éviter d’avoir à les renflouer. Une loi fut adoptée (Dodd-Franck): ces activités spéculatives ne devant plus être assurés par les garanties bancaires. L’application de la loi fut retardée de deux ans à la demande des banques et nous apprenons qu’en 2014, subrepticement, cette disposition vient d’être abolie par le congrès. Des sénateurs et des membres de la chambre des représentants se sont élevés contre cette disposition avec en tête Élisabeth Warren.

Ce qui est extraordinaire, c’est que Obama, en personne, ainsi que le grand patron de JP Morgan, en personne, ont téléphoné aux élus démocrates personnellement pour les convaincre de voter en faveur du texte.

Vous ferez connaissance avec Elizabeth Warren et avec son combat; vous aurez plus d’infos en cliquant sur le lien suivant :

– sa prise de parole devant le congrès

– son interpellation : »Trop, c’est trop »dit elle a Obama

Et voilà comment nous constatons la soumission des politiques qui viennent se faire élire en se déclarant « ennemi de la finance »et qui, une fois élue, n’ont qu’une hâte : se coucher devant elle au détriment des citoyens.Certains sauvent l’honneur.

162 organisations ont signé un appel de même que des politiques. Des élus républicains et démocrates ont déposé un projet de loi qui est en attente.
Et en France que font-ils ? Rien, toujours rien, encore rien. Pire, le gouvernement de Pépère a fait capoter le projet européen de taxe Tobine. Et les français ? Que font-ils ?

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :