FNACAB

Accueil » 2015 » février

Archives Mensuelles: février 2015

L’énorme succès du salon 2015 des abus bancaires…

 Ce n’est pas que les organisateurs qui s’en vantent.

C’est la presse qui en fait état comme en témoigne l’article de Nice matin. Les participants sont venus de tous les coins du département, et même de Monaco; aussi du var. Un chef d’une entreprise massacrée par sa banque a même fait le déplacement depuis Saint Etienne. La conclusion de ce salon est facile à tirer: les abus du système bancaire sont de plus en plus nombreux et graves. Et plus de victimes se réveillent. Les solutions existent mais seuls dans son coin vous ne pourrez lutter. Lire la suite

Errare humanum est, perseverare diabolicum…

Il y a 2000 ans les romains avaient compris que persévérer dans son erreur était diabolique. Aujourd’hui, nos contemporains qui gouvernent  ont oublié cet adage. Mais il est vrai qu’ils tirent tellement de profits de leurs erreurs qu’ils ont tout intérêt à maintenir un système dont la disparition leur ferait perdre beaucoup d’argent. Ce faisant, ils condamnent les peuples à la désespérance, à la misère pour une partie de leurs citoyens.

La monnaie unique, produit d’idéologue, fut adoptée alors même que ceux qui l’ont imaginée savaient que c’était très aventureux. De fait elle se révèle comme la cause principale de la crise économique ou plus exactement comme le principal obstacle à la sortie de crise. Mais voila, l’idéologie dominante véhiculée par les tenants de la finance préserve le statut quo. Ils veulent le maintenir même dans le cas de la Grèce alors qu’à l’évidence, la meilleure solution pour elle est de quitter l’euro.

Aux nombreux économistes éminents qui le proclament, est venue s’ajouter la voix de notre ancien président Giscard d’Estaing qui sait de quoi il parle. Lire l’article.

Valéry Giscard d'Estaing, le 13 janvier 2009 à Bruxelles.

Il a eu beaucoup de défaut mais il sait ce qu’il dit dans le domaine monétaire.

Hélas Cassandre ne fut jamais crue et la ville de Troie a été conquise comme elle l’avait annoncé. Et les grecs? Ils ont élu ceux qui devaient mettre fin à cette catastrophe mais il faut craindre de voir ces élus trahir leurs promesses si l’on en croit les médias.

Ce 20 février 2015, un nouveau délai a été accordé. Il faudra attendre pour savoir à quelle sauce les grecs seront mangés.

Alors wait and see ou pour parler français: qui vivra, verra.

Mais cela ne vous empèche pas de prendre connaissance de l’opinion de ce professeur de droit à l’université de Bruxelles sur le fascisme mou instaurée par les institutions européennes au profit de la finance: »La raison délirante de l’Europe, un nouveau fascisme mou ? »: Lire l’article.

Le salon 2015 sera un grand « cru ».

Merci a Nice matin.

article nice matin

SCANDALEUX !

C’est quand que les citoyens vont se réveiller.

REJOIGNEZ LA MOBILISATION FNACAB.

 

INFO FRANCE 2. Pacte de responsabilité : les banques vont bénéficier de 2,3 milliards d’euros sans augmenter leurs effectifs

Pour ceux qui veulent s’informer…

C’est dimanche, c’est le jour qui permet à ceux qui travaillent de prendre le temps de lire, de réfléchir, de se documenter éventuellement. C’est cette faculté que certains veulent supprimer trouvant que la grande masse n’est pas suffisamment abêtie, je devrais dire asservie à la consommation.

Aujourd’hui, au lieu de faire un long développement, je vais vous proposer de lire un article absolument remarquable publié sur le site contrepoint, site d’inspiration libérale. Il démontre cet article combien ceux qui nous gouvernent sont inefficaces contre les fraudes et les arnaques bancaires et cela par absence de volonté et non pas par difficultés techniques. Cet article a été rédigé par référence à HSBC mais il concerne tout le système.

 

Pour lire l’article cliquez ici

Cet article démontre que malgré des amendes colossales, les établissements bancaires continuent à faire énormément de bénéfices ce qui signifie que c’est nous qui payons à chaque fois les amendes. Alors qu’il faudrait mettre en place une régulation et jeter en prison les dirigeants qui ne respectent pas les lois.

INACCEPTABLE ? OU PAS…

A VOUS DE JUGER…

Ces dernières semaines, l’actualité a été forte et dense. Ce qui m’a choqué le plus, c’est les récriminations d’un homme qui appartient à la caste des très riches hommes de gauche, donneur de leçons, à propos de l’énorme affaire qui impacte HSBC connu sous le nom de Swissleaks. Permettez que je ne vous la résume pas. Vous savez qu’il s’agit d’une fraude fiscale massive organisée par la banque pour ses plus gros clients dans le monde entier.Voici un lien qui vous permettra d’en savoir plus.

Ce grand donneur de leçons de morale, Pierre Bergé, puisqu’il s’agit de lui s’offusque de la publication par le journal Le Monde de la liste des noms de personnalités impliquées. Il parle de délation.Ce brave homme n’a pas pris la peine de vérifier la véritable signification du mot délation que le Larousse définit ainsi: « dénonciation intéressée, méprisable, inspirée par la vengeance, la jalousie ou la cupidité ».

La publication par le journal le monde d’une partie des fichiers n’obéit certainement pas à cette définition mais plus véritablement à un souci d’information. Surtout qu’une partie des fichiers HSBC ont été remis à la justice depuis plusieurs années. Mais les « mauvaises langues » disent que Madame Alliot-Marie, ministre de la justice, a fait ce qu’il fallait pour enterrer l’affaire. Le journal le monde en rendant public des noms célèbres a voulu éviter que cela se reproduise. Mais figurez vous que Pierre Bergé n’a pas été le seul à critiquer le journal. Matthieu Pigasse, vous ne connaissez peut-être pas, c’est le PDG de la banque Lazare a aussi abondé dans ce sens. Et pour cause, ne fait il pas partie du système…Pour en savoir plus sur les propos de Pierre Bergé et Pigasse, voici un lien.

Moi je pense qu’il est inacceptable que ces personnalités qui professent tant d’idées généreuses ne s’offusquent pas de voir que la retraite minimum de millions de concitoyens qui ont travaillé toute leur vie soit de 700€ seulement. Qu’il existe des travailleurs dit pauvres alors que d’autres refusent de participer à l’impôt tout en gagnant beaucoup d’argent dans ce pays.  Voila des raisons de se révolter. Il n’y en a tellement d’autres. Un peu de décence. Est ce trop demandé?

Le plus grave , c’est que ces deux personnages sont coactionnaires du journal. Vous comprendrez pourquoi, la presse a tant de mal à nous aider à dénoncer les abus du système bancaire.

Dans la semaine sera publié le reportage sur le salon des abus bancaires qui a été un immense succès.

4e Salon des Abus Bancaires VYS _2_

UNE INITIATIVE INEDITE…

LE IVè SALON

des ABUS BANCAIRES

des ALPES MARITIMES

se tiendra à Saint Laurent du Var (06700) à Cap 3000 dans les locaux du Novotel Nice Cap 3000 40 Avenue de Verdun. Entrée libre et gratuite.

Samedi 21 Février 2015 de 9h à 18h

Thème du salon: l’arnaque des frais bancaires.

Pourquoi ce thème? parce que les frais bancaires sont une invention illégitime de ces 20 dernières années qui impacte gravement les trésoreries les particuliers et les entreprises jusqu’à la ruine des plus faibles parmi lesquelles les entreprises naissantes. C’est 75 milliards / an prélevés sur les comptes des clients. En savoir +

Des consultations sur vos problèmes, des études de vos projets, gratuites, par des professionnels bénévoles : anciens banquiers, avocats, juristes, financiers. Des forums d’information et de discussion…

A midi, un déjeuner sur place est possible avec réservation et règlement de 30 € qui doit accompagner votre réservation par chèque, mandat ou / paypal sur notre site .(voir page adhésion)

Retourner le formulaire pour vos réservations, vos avis et demandes diverses afin de réguler la journée.

 


Mieux vaut en rire…

Chanson sur la crise et les banquiers

Si tous les gars et les filles du monde se donnaient la main…

Si tous les gars et les filles du monde se donnaient la main…

Je rentre d’un voyage en Inde. A mon retour j’ai trouvé le mail d’un ami qui me signale cet extrait-vidéo du nouveau spectacle d’Anne ROUMANOFF :
Voici un extrait du nouveau spectacle d’Anne Roumanoff…sur la crise.

Quelle coïncidence entre cette vidéo et ce voyage. Tous les participants étaient financièrement à l’aise ayant ou ayant eu une activité professionnelle prospère. Aussi je ne m’attendais pas à une telle unanimité contre le système bancaire.

Certains se plaignaient de pertes sérieuses suite à des placements, d’autres de luttes permanentes contre les frais injustifiés, d’autre encore avaient rencontré de grosses difficultés avant de rétablir leur situation. J’étais perplexe car ils avaient été médiums, entrepreneurs ou cadre d’entreprise, chacun avait un motif de se plaindre. Certaines pertes étaient même sérieuses. Presque tous avaient menés des batailles judiciaires ou des négociations. Presque tous étaient déçus du résultat.

A la réflexion, j’ai constaté que ces gens d’un certain niveau intellectuel se trouvaient tout aussi manipulés et victimes que la caissière de supermarché. La différence se trouvait seulement dans les montants des sommes en cause. Mais en terme de stress vécu et de rage contenue, les situations sont comparables. Un litige de 4 000 € pour une caissière de supermarché n’est il pas aussi important qu’un million d’euros pour quelqu’un qui dispose de 3 ou 4 millions d’euros placés ? et qui gagne bien sa vie. La caissière à mi-temps (600 € / mois) ne pourra jamais être payée.

Deuxième fait constaté : chacun veut régler son problème et se moque de celui du voisin. Une fois réglé, bien ou mal, il ne désire qu’une chose : oublier. Ils ignorent que les problèmes avec le système bancaire se renouvellent toujours. Et si ce n’est pas eux qui sont atteints, ce sera un de leurs proches.

La morale de cette histoire me rappelle une vieille chanson : « Si tous les gars du monde décidaient de se donner la main…le bonheur serait pour demain » ou plus exactement : on tordrait le cou aux abus du système bancaire.

Alain BOUSQUET