FNACAB

Accueil » Dons » J’étais à Ajaccio…

J’étais à Ajaccio…

Entre le 25 décembre et le 1er janvier, des événements,  dont toute la presse a parlé, se sont déroulés à Ajaccio. Sur le continent, a été immédiatement mis en avant la notion de racisme et même d’expédition punitive parce que quelques manifestants ont crié: « on est chez nous » ce qui était une évidence. Quant à ceux qui ont clamé « arabi fora » ils criaient également une évidence. Si on ne veut pas respecter les lois d’un pays, on le quitte. La réalité est très loin des élucubrations journalistiques, fruit d’une presse aux ordres de la pensée unique qui la tient en main à quelques exceptions près.

Nouvelle manifestation à Ajaccio

Qu’on se rassure, je n’ai pas vu les gens d’origine magrébine que j’ai rencontré terrorisé.

En Corse, toutes les familles se connaissent. C’est le cas dans toutes les îles. Une solidarité existe depuis toujours. D’autre part les pompiers jouissent d’une estime certaine. De même que les policiers municipaux recrutés parmi les autochtones. Aussi, lorsqu’un fait divers se produit, il impact plusieurs familles. Très vite, la solidarité fait le reste.

D’autre part, la vie est restée conviviale, familiale. On discute beaucoup. Le corse est calme, pas agressif. J’ai entendu une seule fois une voiture klaxonner en 10 jours. Quelle différence avec l’excitation de la cote…Mais cette quiétude est troublée depuis plusieurs années (20 ans environ) par des exactions commises par les jeunes résidant dans certaines cités, pour la plupart d’origine africaine. Dans ces cités résidaient auparavant des autochtones ou des pieds-noirs sans que ceux-ci ne s’en prennent aux voitures ou aux infrastructures. C’est le cas également de nombreuses autres cités en France.

Pourquoi ce changement de comportement ?

Parce que la classe politique dans son ensemble, qui gouvernent depuis près de 40 ans, a renoncé à l’autorité de l’État, interdit à la police d’entrer dans 4000 quartiers au moins de notre pays, laissant aussi commettre toutes sortes de délits au bénéfice des délinquants et au préjudice de l’ensemble des résidents. C’est ainsi qu’ils maintiennent l’illusion que leur politique marche mais la réalité les rattrape.

En Corse, le peuple a dit stop. Stop parce que depuis 20 ans, le quartier de la cité de l’empereur fait parler de lui. Et cette fois, ils ont agressé des pompiers et des policiers après les avoir attiré dans un véritable guet-apens. Ce fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Je suis passé dans ce quartier qui n’a pas l’air plus défavorisé qu’un autre. Et l’on m’a confirmé que depuis plusieurs années habitude a été prise de brûler des objets divers et des voitures en fin d’année surtout. C’est pourquoi la mairie avait pris la précaution de déplacer des stocks de palettes et de pneus entreposés pour éviter les feux.

Les « jeunes », comme il est coutume de dire maintenant sans précision sur l’origine se sont vengés en organisant un guet-apens. La population locale a réagi pour exiger la fin de toute tolérance. Le résultat de cette mobilisation populaire est une absence de voitures brûlées à Ajaccio en cette fin d’année alors qu’à Bastia, plusieurs voitures ont été incendiées entre autres réjouissances. À en croire Corse-Matin, toute l’année des voitures brûlent dans tous les coins de Corse et surtout à Bastia.

Quant à nos gouvernants, leur grande satisfaction est de pouvoir proclamer que cette année le nombre de voitures brûlées a baissé de 14,5 % sur l’ensemble du pays. Quelle victoire ! Alors qu’il ne devrait y en avoir aucune. Allez dire à cet artisan du Nord dont les 5 véhicules ont été incendiées, dont celui de sa fille handicapée spécialement aménagé, que ce n’est pas grave. Qu’il faut bien que les jeunes se défoulent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :