FNACAB

Accueil » actions Fnacab » Demain, il sera trop tard…

Demain, il sera trop tard…

Suivez l’actualité FNACAB

Stats du Site

  • 123,087 visites

Cliquez pour recevoir gratuitement nos publications.

Rejoignez 90 autres abonnés

Stats du Site

  • 123,087 visites

Stats du Site

  • 123,087 visites

Vous ne le savez peut-être pas, parce que vous n’avez pas pris le temps de lire toutes les publications qui traitent des abus du système bancaire, mais depuis 30 ans toutes les décisions prises par le système ou par les états vont dans le même sens : nous rendre prisonnier totalement du système pour que celui-ci ait les mains totalement libres pour imposer sa toute-puissance.

C’est pourquoi, tout est lié : les frais bancaires, la disparition des espèces, les taux d’intérêt nuls ou même négatifs, les lois permettant de prélever x % sur vos comptes pour résoudre les crises, le droit de s’attaquer à votre assurance vie pourtant garantie par contrat.

Ce plan qui vise à faire de nous des prisonniers du système sans aucune porte de sortie possible est déjà très avancé. Toutes les armes sont en place. L’arsenal est complet. Il ne reste plus qu’à déclencher, après sa mise en place, la mise à feu.

L’arme principale, c’est les frais bancaires (voir ce qu’il faut en penser). Pourquoi ?

Parce que les frais bancaires, que personne ne contrôle, peuvent être multiplié avec pour seule limite l’imagination du système mais nous savons qu’il  n’en manque pas. Parce que chaque poste de frais peut être augmenté sans cesse, chaque année, sans justificatifs et sans justification. Aucune loi ne vous protège vraiment. Seuls les bonimenteurs peuvent le prétend tel les médias à grande diffusion ou certaines associations comme l’AFUB, par exemple.

Dès lors qu’une banque a besoin d’augmenter son chiffre d’affaire en raison d’une mauvaise gestion ou d’amendes qui lui sont infligées, il lui suffit d’augmenter sa tarification et le tour est joué. Ainsi elle pourra recommencer.

Voir les augmentations de 2015 et encore ICI.

En 2017, Le système annonce une augmentation plus forte encore. Voir ICI, et ICI, et encore ICI

Des rigolos vont vous faire croire que les plus malins d’entre nous peuvent les éviter en ayant recours au § II de l’art Article L312-1-1 qui stipule:

« II.-Tout projet de modification de la convention de compte de dépôt est communiqué sur support papier ou sur un autre support durable au client au plus tard deux mois avant la date d’application envisagée. Selon les modalités prévues dans la convention de compte de dépôt, l’établissement de crédit informe le client qu’il est réputé avoir accepté la modification s’il ne lui a pas notifié, avant la date d’entrée en vigueur proposée de cette modification, qu’il ne l’acceptait pas ; dans ce cas, l’établissement de crédit précise également que, si le client refuse la modification proposée, il peut résilier la convention de compte de dépôt sans frais, avant la date d’entrée en vigueur proposée de la modification. »

C’est juste de la désinformation. Peu de client vont oser contester et ceux qui le feront à part d’être des très gros clients, se feront virer, en application de la dite loi, avec tous les problèmes que cela leur posera. On vous parle de faire jouer la concurrence.

Désinformation aussi d’affirmer: « faites jouer la concurrence ». En la matière, il n’y a pas de concurrence. Les pratiques sont les mêmes dans tous les réseaux. Les seules différences sont le fait des employés qui appliquent à la lettre ou non les consignes, entre ceux qui ont conservé un peu d’humanité et ceux qui en sont totalement dépourvus.

Désinformation encore de laisser croire que les banques en ligne, c’est la solution.  Elles ne sont pas une garantie. Lorsqu’il y a un problème, ça peut se terminer plus mal encore. Et de toute façon elles se mettent aussi aux frais. Elles sont des filiales des banques à guichet. Elles conviennent surtout aux bobos.

Alors où se trouve la solution? la solution est dans « l’insurrection pacifique » des clients sachant que la quasi totalité de la population dispose d’un ou plusieurs comptes dans un ou plusieurs établissements non par goût mais par obligation puisque pour percevoir de la part des administrations la moindre somme il faut disposer d’un compte le mandat ayant disparu depuis belle lurette. Nous sommes donc devenus des clients totalement captifs et dépendants.Demander nous la recette. Elle est gratuite et à votre exposition. En attendant servez vous de la recette contre les frais bancaires bien qu’imparfaite.

Ce sera l’objet de notre salon des abus bancaires qui se tiendra le 5 Février 2017 à saint Laurent du Var 06 dans les Alpes Maritimes.

Advertisements

2 commentaires

  1. […] via Demain, il sera trop tard… — FNACAB […]

    J'aime

  2. […] Demain, il sera trop tard… décembre 17, 2016 […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :