FNACAB

Accueil » Dons » La Sté RMS est morte, en liquidation à cause de sa banque, mais Jacques refuse de subir le même sort…

La Sté RMS est morte, en liquidation à cause de sa banque, mais Jacques refuse de subir le même sort…

Stats du Site

  • 240 078 visites

Cliquez pour recevoir gratuitement nos publications.

Rejoignez 121 autres abonnés

Stats du Site

  • 240 078 visites

Stats du Site

  • 240 078 visites

 

Persécuté par la Banque populaire du sud de Rieux-Minervois dans l’Aude, Jacques 57 ans,  décide , lui aussi d’entrer en insurrection. Oh son histoire est banale. Nombre d’entre vous allez vous reconnaître dans cette histoire.

20170918_173845

En 2004, Jacques a créé son EURL. Elle va fonctionner jusqu’en 2016 mais des problèmes de trésorerie sont apparus vers 2012 . Une faute de la conseillère va aggraver les problèmes de trésorerie. Le changement de conseiller et de directeur d’agence va encore amplifier ces difficultés…Ce changement intervient en 2013. Le nouveau conseiller supprime son découvert sans l’en avertir. Il l’apprend, lorsque voulant se servir de sa carte bleue, celle-ci ne fonctionne plus. En effet le conseiller a brutalement, sans préavis et sans avertissement, supprimer le découvert autorisé.

Il se bat. Un découvert est à nouveau accordé puis à nouveau supprimé, etc… Ce manège se reproduit plusieurs fois. Puis la banque lui demande sa caution personnelle pour rétablir un découvert. Il la signe. Cela n’empêche pas la nouvelle conseillère (une de plus) de supprimer quelques semaines plus tard à nouveau le découvert. Et celle ci de demander à nouveau, pour établir un éventuel découvert, les bilans 2014, 2015 qui ont été perdus par la banque bien que fourni plusieurs fois à chaque changement de conseiller.

A ces tracasseries s’ajoute un total de 25 000€ de frais bancaires dans les dernières années qui ont amputé très largement ses bénéfices.

Il n’en peut plus. Il prend la direction du tribunal de commerce et dépose le bilan et demande la liquidation judiciaire de sa société qui met au chômage 5 employés. Quant au gérant, il part au RSA à 57 ans et vit de petits boulots. Mais, il n’en a pas fini avec la banque qui lui demande 5102,17 € montant du découvert en qualité de caution.

Alors, sur nos conseils, il dit non à cette nouvelle réclamation et va pratiquer l’insurrection pacifique. Les frais bancaires sont comparables au supplice chinois de la goutte d’eau.

Les abus bancaires nuisent gravement à la santé. Une étude le démontre…

Depuis longtemps, je le prétends. Il suffit de se reporter à mes écrits ultérieurs. Ils nuisent aussi gravement à l’économie réelle. Pour une fois, une étude démontre les répercussions sur la santé des victimes de la finances. Ce faisant ces abus provoquent deux types de sur coût supportés par les acteurs économiques « en bonne santé »:

  • ils payent par leurs impôts (aides sociales et autres) ou par la majoration du coût des « services » de leur banque les pertes dues aux défaillances des victimes.
  • ils payent aussi par le sur coût des dépenses d’assurance maladie d’autant plus important que les abus bancaires provoquent des maladies longues et, parfois, incurables: diabète, hypertension, dépression pouvant aller jusqu’au suicide.

Cette étude a été réalisée en Espagne. Elle correspond totalement à nos constatations. On peut même affirmer qu’elle est en dessous du réel.

Voir ici l’étude.

Et si nous parlions des frais bancaires, les conséquences sont pire car on peut affirmer qu’ils soumettent les clients à une véritable torture comparable à celle du supplice chinois de la goutte d’eau avec les conséquences psychologiques qui s’en suivent.

« Car les frais bancaires sont l’invention la plus injustifiable de ces 30 dernières années, la plus méprisable, celle contre laquelle tout le monde devrait se battre tous les jours et en tête les politiques s’ils n’étaient pas complices du système. Ils représentent au moins 65 milliards prélevés sur les comptes des entreprises et des particuliers. Ils sont comparables au supplice chinois de la goutte d’eau. Ils sont pratiquement au même niveau que l’impôt sur le revenu qui était de 70 milliards en 2013. Donc 65 milliards prélevés sur tous les comptes bancaires. Surtout sur les particuliers ou les professionnels en difficulté de trésorerie qui ont peur de se défendre étant en situation de faiblesse. »


2 commentaires

  1. […] via La Sté RMS est morte, en liquidation à cause de sa banque, mais Jacques refuse de subir le même s… […]

    J'aime

  2. […] Pour ceux qui ont suivi cette affaire, vous connaissez l’histoire; pour ceux qui ne la connaisse pas, prenez en connaissance ICI. […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :