FNACAB

Accueil » 2019 » janvier

Archives Mensuelles: janvier 2019

Attention, les gentils et les méchants en gilet jaune font un carton !

Ceux qui pensaient que les gilets jaunes n’étaient qu’un ramassis de grognons rassis peuvent visiblement aller se rhabiller. Marguerite, c’est la fraîcheur incarnée et la transgression à fond : pensez, dans ses autres chansons que l’on peut trouver ici et là sur la Toile, de son timbre doux qui ferait passer Carla Bruni pour une fumeuse invétérée, elle ne parle que d’amour – parfois trahi -, de mariage et de maternité. Elle est dangereuse, il faut l’arrêter comme Drouet !

Les « gentils » de Michel Fugain, en 1973 – autant dire bien, bien avant que Marguerite ne voie le jour -, étaient les « braves gens » de Georges Brassens, ceux qui décident, dans leur monde manichéen, du bien, de la vérité et de la respectabilité.

46 ans plus tard, révolution copernicienne, ce sont les méchants de jadis qui n’aiment plus du tout que l’on suive une autre route qu’eux – « Soixante-huitards accomplis, les gentils ont peur des pavés maintenant… des méchants ! / Qui gaze aux bombes lacry ? Les gentils ! Et qui se retrouve devant ? Les méchants ! » – et les bourgeois propres sur eux, les « petits commerçants » qui « veulent élever leurs enfants » sont devenus les méchants dissidents.

D’aucuns appelleraient cela l’émergence d’une contre-culture. Si celle-ci a le visage de Marguerite – qui n’est guère celui d’une tricoteuse au pied de la guillotine -, elle n’est ni violente, ni agressive, n’est en aucun cas un danger pour les forces de l’ordre qu’elle trouverait sur sa route. Mais pourrait en représenter un sérieux, en revanche, pour tout un système à bout de souffle.

Gabrielle Cluzel

Ecrivain, journaliste

Source Bd Voltaire

Les Gilets jaunes ! c’est le réveil de la France laborieuse et silencieuse. — FNACAB

J’ai attendu plusieurs jours avant de vous faire part de mes sentiments à propos des événements qui se déroulent sous nos yeux depuis novembre 2018, j’ai attendu les premières réactions de l’oligarchie et les voeux de Macron. Pour tous les observateurs objectifs, les gilets jaunes ont réussi à faire trembler non seulement le gouvernement […]

via Les Gilets jaunes ! c’est le réveil de la France laborieuse et silencieuse. — FNACAB

« Gilets jaunes »: une majorité de Français souhaitent que le mouvement se poursuive — INSURRECTION PACIFIQUE

55% des Français souhaitent que le mouvement des gilets jaunes se poursuivent selon un sondage publié ce jeudi. Une majorité de Français (55%, +1) souhaite toujours que le mouvement des gilets jaunes se poursuive et l’amélioration du pouvoir d’achat est désormais en tête des attentes pour 2019, selon un sondage Odoxa Dentsu consulting publié ce jeudi. […]

via « Gilets jaunes »: une majorité de Français souhaitent que le mouvement se poursuive — INSURRECTION PACIFIQUE

Les Gilets jaunes ! c’est le réveil de la France laborieuse et silencieuse.

 

J’ai attendu plusieurs jours avant de vous faire part de mes sentiments à propos des événements qui se déroulent sous nos yeux depuis novembre 2018, j’ai attendu les premières réactions de l’oligarchie et les voeux de Macron.

Pour tous les observateurs objectifs, les gilets jaunes ont réussi à faire trembler non seulement le gouvernement et nombre d’élus mais aussi toute l’oligarchie (médias et Medef) qui vit du système. Car, oui, environ 20 % de la population profite du système mis en place progressivement et subrepticement depuis les années 80. Pour vous en convaincre voici des extraits de la conférence donnée en septembre 2015 sur le thème:« Quels rapports entre les abus bancaires, les crises financières, les crises économiques et la mondialisation ».Vous y puiserez tous les ingrédients qui sont à la base de la crise.

Au moment où j’écris ces lignes, rien n’est gagné pour les GJ. Les quelques concessions sont de la roupie de sansonnet. Rien n’est acquis quant aux revendications importantes. Je constate que les GJ ne sont pas tombés dans ce piège et n’ont pas été convaincu par la poudre aux yeux jetée par le gouvernement quand Macron est sorti de sous son lit pour annoncer des mesurettes. Bravo, mais attention. Quand on a l’état comme adversaire, il ne faut jamais oublié qu’il dispose de moyens très puissants, de hauts fonctionnaires particulièrement habiles dans les coups fourrés. Il faut donc éviter les pièges qui seront nombreux.

Ces pièges sont déjà mis en oeuvre. Le gouvernement a commencé par prétendre que « les meneurs » du mouvement étaient des extrémistes de droite et/ou de gauche. Il a été démontré le contraire. Puis, il a tenté de faire passer l’idée de casseurs voyous. Encore faux. Puis il a tenté de les rendre responsables de la faillite éventuelle d’entreprises, du chômage technique dans certaines entreprises, puis de la baisse de la croissance qui se dessine. Rien n’y a fait.

En fait comme toujours, le pouvoir joue la montre dans l’espoir que, peu à peu, les manifestants se découragent ou/et que l’opinion publique retire son soutien au mouvement, soutien qui ne se dément pas. Aujourd’hui, 4 janvier,  le dernier sondage qui vient d’être publié fait état de 55% de français qui souhaitent la poursuite du mouvement. L’épuisement souhaité par le gouvernement! il n’est pas sur qu’il arrive car on est en présence d’un phénomène jamais vu. Sur les ronds points, dans les réunions des liens profonds se sont créés et chacun participe en fonction de son temps libre dans une ambiance festive. Ce n’est pas le cas pour les autres manifestations, organisées par les syndicats. Il faut perdre plusieurs jours de salaire alors que les moyens font défaut. C’est ce qui a été toujours déterminant.

Après la relative accalmie de Noël qui a permis à Macron de relever la tête et ses voeux qui ont été une véritable déclaration de guerre, sa stratégie s’est affinée. D’abord tout faire pour que les GJ créent leur liste aux européennes. Ainsi, il aura toutes les chances de les voir se diviser puisque toutes les sensibilités politiques y sont représentées. Avant il compte:

  • enfumer tout le monde avec son grand débat qui sera totalement contrôlé, donc inutile
  • se servir le plus possible de la matraque pour décourager les meneurs.

Que faut il éviter pour ne pas diviser les GJ? Que faudrait il ne pas faire maintenant puisqu’il est établi que Macron va pratiquer l’enfumage outrancier et y consacrer tous les moyens dont il dispose? Que ne faut il pas faire, face à la répression violente et aveugle qui va s’abattre sur les manifestants?

  1. Ne pas monter de liste GJ et rester dans le cadre des revendications populaires justifiées: pouvoir d’achat, réforme des institution et des modes électoraux, suppression des privilèges.
  2. Ne pas se laisser endormir par le soit disant grand débat et, pour ceux qui y participent, démontrer que les dès sont pipés.
  3. Pour abattre ce gouvernement et, peut être ce Président, utiliser au maximum la voie pacifique, pourquoi? parce qu’il faut convaincre tous ceux qui ne sont pas actifs mais souhaitent la réussite du mouvement qu’ils doivent se joindre physiquement, qu’ils ne risquent rien en le faisant, que c’est à ce prix que le vrai changement de politique sera possible. Si le flot de manifestants ne grossit pas mais au contraire diminue, alors le pouvoir reprendra de plus en plus de poids

Alain BOUSQUET avocat honoraire Président de la Fédération nationale contre les abus bancaire