Accueil » Dons » Frais bancaires : BNP Paribas et Crédit du Nord épinglés par la Banque de France

Frais bancaires : BNP Paribas et Crédit du Nord épinglés par la Banque de France

Grâce au plafonnement des frais bancaires, de nombreux clients fragiles ont vu leur facture s’alléger. Mais BNP Paribas Réunion et Crédit du Nord (groupe Société Générale) ont révélé « des dispositifs encore en décalage par rapport aux engagements pris », dénonce la Banque de France.

Le plafonnement des frais bancaires orchestré par le gouvernement a profité à des millions de clients fragiles, mais certaines banques doivent encore faire des efforts en la matière… 3,4 millions de clients bancaires « fragiles » ont vu leur frais bancaires diminuer en 2019, selon un rapport de la Banque de France (BdF). A fin 2019, les clients « financièrement fragiles » ont en moyenne payé 255 euros de frais bancaires, soit une facture annuelle en baisse de 16% sur un an, rapporte l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB), entité de la Banque de France, dans son rapport annuel.

Ces mêmes clients ont payé en moyenne 151 euros de frais d’incidents bancaires. En 2018, « les montants moyens de commissions d’intervention et de frais de rejet s’étaient élevés, pour les clients qui en avaient payé, à respectivement 140 et 210 euros », rappelle l’OIB. Sous la pression de l’Etat, les banques se sont engagées à limiter dès 2019 les frais d’incidents bancaires à 25 euros par mois pour les clients fragiles et à 20 euros par mois et 200 euros par an pour les clients bénéficiaires de l’offre spécifique, un service bancaire de base facturé trois euros mensuels maximum.

>> A lire aussi – Frais bancaires : les banques qui abusent… et celles qui restent raisonnables

En 2019, 512.000 clients fragiles, soit 15% d’entre eux, étaient bénéficiaires de l’offre spécifique, un chiffre en hausse de 33% par rapport à l’année précédente et de 46% en deux ans. Ces « clients offre spécifique » ont déboursé en moyenne 69 euros l’an dernier de frais d’incidents bancaires et 139 euros de frais bancaires annuels, contre 185 euros en 2018. Il s’agit des « effets protecteurs visibles » de ce dispositif et du plafonnement des frais bancaires, d’après la Banque de France

Cette dernière identifie pour la première fois des établissements ne respectant pas les engagements du secteur en la matière. Les contrôles menés par l’ACPR, le superviseur bancaire français, auprès d’établissements représentant environ 98% du

(…) Cliquez ici pour voir la suite


Un commentaire

  1. […] Frais bancaires : BNP Paribas et Crédit du Nord épinglés par la Banque de France — FNACAB […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :