Accueil » Dons » Ne laissons pas mourir le paiement en espèce

Ne laissons pas mourir le paiement en espèce

Stats du Site

  • 298 549 visites

Cliquez pour recevoir gratuitement nos publications.

Rejoignez 152 autres abonnés

Stats du Site

  • 298 549 visites

Stats du Site

  • 298 549 visites

C’est une part de notre liberté qui partirait.

La disparition du cash a des inconvénients… n’en déplaise aux autorités. Disparition du cash ? ex: les banques commencent à fermer des distributeurs automatiques de billets. Elles tentent par tous moyens de ralentir les retraits d’espèces au guichet. Faites un chèque ou un virement de 1000€, aucune difficulté. Faites un retrait en espèce, on vous demande la destination de manière abusive.

https _www.francetvinfo.fr_image_75s1e052m-1775_570_320_21737791

Un Français sur deux paie désormais régulièrement par carte bancaire sans contact. (bien que le sans contact soit une source facile de fraude). Un nombre qui a quasiment doublé en un an, avec la crise sanitaire. « Dans l’Union européenne, les Français sont ceux qui utilisent le plus la carte bancaire », rapporte la journaliste France Télévisions Camille Guttin, présente sur le plateau du 13 Heures, vendredi 4 décembre. La disparition du cash a des inconvénients… n’en déplaise aux autorités. Le problème, comme nous l’avons vu il y a quelques jours, c’est que « la disparition du cash, c’est à terme la disparition de la liberté. La disparition du cash rend possible l’arbitraire et la prédation. Elle est contraire au droit de propriété », comme l’écrit Emmanuel Malmendier sur le site Contrepoints.

Pour autant, les espèces représentent toujours 73% des paiements en France, essentiellement pour des petites sommes, « en moyenne autour de 12 euros », précise Camille Guttin. Mais un français sur deux utilisent le sans contact malgré le danger de fraude que ce mode de paiement représente. Mais l’homme est ainsi fait qu’il ne prend conscience des risques que lorsqu’il est atteint personnellement. Le rédacteur de cet article a fait supprimer le sans contact de ses cartes bancaires en suivant les recommandations précises. A vous de voir.

Pourquoi les « autorités » s’en prennent aux espèces? Officiellement c’est pour lutter contre le blanchiment, l’argent au noir, le banditisme voir le terrorisme. En fait, c’est pour mieux nous plumé. Si vous n’êtes pas informés encore, sachez que les lois permettant de prélever directement sur vos comptes sont votées depuis 2017 et donc applicables sans délai. Il est donc possible de vous faire le coup fait à Chypre où il a été prélevé sur les comptes jusqu’à 60% des sommes supérieures à 100 000€ (voir l’article de la Tribune).

Pas loin de nous, en Allemagne, le peuple résiste à ce phénomène et en Autriche, c’est même la banque centrale autrichienne qui lance une offensive pro-cash contre  la BCE.

Quand on aborde le sujet du renflouement des dettes des Etats par les clients des banques (nous sommes tous clients des banques même les plus démunis puisque pour percevoir une petite pension, il faut un compte en banque), on s’entend répondre que cela n’arrivera jamais. On entend même que la dette ne se remboursera jamais et sera effacée. En fait, d’aucun cherche à se rassurer comme ils le peuvent. Si vous êtes convaincus par ces arguments, cesser de lire ces lignes, elles vous sont inutiles.

Mais, poursuivons pour ceux qui refusent de faire l’autruche. Vous avez peut-être écouté les propos du nouvel an de Macron lorsqu’il dit: « Et peut-être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures, parce que les circonstances l’exigeront, et qui rendront impossible le fait que je sois candidat« . Cette phrase n’est pas totalement passée inaperçue. Quelques observateurs, seulement, se sont posés la question du pourquoi une telle remarque. Nous aussi. Voici les questions posées sur un site:

  1. – une situation sociale explosive avec de violentes manifestations d’antifas cagoulés ?
  2. – une révolte de la police ?
  3. – une vague d’attentats islamistes ?
  4. – un embrasement des banlieues nécessitant couvre-feux, état d’urgence, intervention de l’armée ?
  5. – une vague, bien plus meurtrière, de la pandémie Covid-19 ?
  6. – un afflux de dizaines de milliers de migrants sur les côtes ?
  7. – une guerre impliquant la Turquie ?
  8. – une crise économique et financière grave, avec des mesures de blocage et de confiscation sur les dépôts bancaires pour assurer le remboursement de la dette publique et du Covid-19 ?

Sur ce site comme sur d’autres, les théories les plus fumeuses et les plus farfelues circulent. Un seule des huit hypothèses qui précèdent est, en fait, réaliste mais très aléatoire et hypothétique. Examinons quand même cette hypothèse. Nous rappellerons que sous la Présidence d’Hollande, Macron étant d’abord conseiller d’Hollande puis ministre de l’économie, les lois et ordonnances ont été votées et sont opérationnelles. Pourquoi ces lois ont elles été adoptées, sous l’injonction de l’Europe d’ailleurs, si ce n’est pour les appliquer si nécessaire. Ces lois sont passées à peu près inaperçues. Mais, il ne vous a pas échappé que la France était endettée de quasiment 120% du PIB dès le début de l’année 2021. Que la trajectoire de la dette était régulièrement haussière. La survenance de la « pandémie » et surtout le traitement palinodique des différentes étapes de cette crise fut compensé par une mise en marche d’une planche à billet qui permit de distribuer à tout va de l’argent artificiel. Cette distribution de liquidités que nous empruntons se poursuit allégrement. Où s’arrêtera le compteur?

Ce fut, pour les guignols qui nous « gouvernent » le seul moyen trouvé pour éviter la révolte des citoyens qu’on a empêché de travailler. La dette est en ce début janvier 2021 de 120%. Elle va donc augmenter. De même les taux d’intérêt. Pour la payer, le recours au prélèvement direct sur les comptes et les économies des français sera peut être le moyen pour l’Etat et la fameuse décision dure qui empêchera Macron de se représenter. Nous n’en voyons pas d’autres. C’est là que le cash est important. Pourquoi, ce sera l’objet d’un autre article.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :