Accueil » Dons » Les incroyables arnaques rendues possible/le paiement sans contact.

Les incroyables arnaques rendues possible/le paiement sans contact.

Julien courbet, lors de l’émission « les arnaques » du 28 mai 2022, a traité du sujet. Beaucoup d’entre nous, pourtant averti sur le sujet, ont appris beaucoup. Nous vous livrons le résumé de l’émission mais il est vraiment indispensable de prendre connaissance de l’ensemble. Pour plus d’infos aller aussi regarder le replay deM6. Mais retenez 3 comportements des banques qui constituent des abus favorisant la fraude:

  • Elles minimisent toujours le risque réel du piratage des cartes bancaires sans contact.
  • Elles ne distribuent pas les étuis anti-NFC comme il leur est recommandé de le faire.
  • Elles n’indemnisent pas systématiquement leurs clients conformément à la loi.

Ce samedi 28 mai, M6 diffuse le second numéro d' »Arnaques », son magazine consacré aux arnaques les plus redoutables, présenté par Julien Courbet. L’ancien animateur de « Capital » s’est entouré de plusieurs professionnels composés d’avocats, de spécialistes de la délinquance informatique, de conseillers financiers ou de membres du pôle judiciaire de la gendarmerie pour partager de précieux conseils aux téléspectateurs. Le premier reportage est consacré aux escrocs qui volent notre compte en banque, notamment grâce au sans contact. Rabbin des Bois, un hackeur, a expliqué une technique toute simple pour pirater une carte de crédit. Cette technique, d’une facilité déconcertante, a choqué les internautes.

Vous avez une voiture ? Un logement ? Un compte en banque ? Ce samedi soir, Julien Courbet et les journalistes de « Arnaques » s’intéressent précisément à ces trois thématiques dans un nouveau numéro du programme diffusé sur M6. L’enquête démarre à Saint-Quay-Portrieux, en Bretagne. On découvre Jean-Pierre et son épouse se rendant à la boulangerie. Au moment de régler, le couple de retraités refuse d’utiliser le paiement sans contact. Il lui est en effet arrivé une histoire qui, chaque année, touche des milliers de victimes. Il y a quelques semaines, Jean-Pierre s’est fait pirater sa carte bleue : 284 euros ont été virés sur un site internet à Dakar, au Sénégal. L’établissement bancaire du retraité lui a alors indiqué qu’il était victime d’une arnaque au sans contact. « Ils ont une longueur d’avance sur nous, les pirates ! » se désole Jean-Pierre.

« Je vais faire la demande à ma banque ! »

Pour expliquer comment l’argent de Jean-Pierre s’est retrouvé au Sénégal, l’équipe de l’émission a fait appel à Rabbin des Bois, un hackeur. En réalité, la manoeuvre est d’une facilité déconcertante. À l’aide d’un petit boitier, le pirate peut, grâce au sans contact, récupérer les informations d’une carte de crédit (comme le nom, le prénom ou le numéro de la carte bleue), le tout avec une portée de 10 à 15 cm. Le hackeur a même fait une démonstration in situ, en testant son dispositif sur des membres de l’équipe de l’émission. En scannant toutes les cartes bleues lui passant sous la main, un hackeur peut, à chaque passage, prélever entre 20 et 50 euros sur les cartes en question… et ce n’est pas tout ! De retour sur son ordinateur, avec son boitier, le hackeur peut accéder à un historique plus complet et plus détaillé quant aux cartes qui ont été scannées : nombre de transactions, date d’expiration, identifiant du pays… avec toutes ces coordonnées, le pirate pourrait acheter tout ce qu’il souhaite sur internet. Heureusement, les experts de la gendarmerie ont rapidement expliqué qu’il existait un moyen tout simple de se prémunir contre ce genre d’arnaque : un étui anti-fraude. Ce porte-cartes bloque littéralement le signal de la carte. Une fois la puce de sa carte bancaire à l’intérieur de cet étui, impossible donc de récupérer les informations.

L’émission a révélé une information importante : la banque doit fournir cet étui à son client. Au moment de partager cette information plus qu’utile, Julien Courbet a ajouté : « Je suis désolé mes amis banquiers mais vous allez avoir quelques demandes demain ! »

Depuis un an, les arnaques à la carte bancaire ont augmenté de 86 %. En France, elles représenteraient la somme de 136 millions d’euros. Visiblement, de nombreux twittos, choqués par cette arnaque, vont prendre contact avec leur banque !

Vous devez impérativement savoir aussi:

Alors que les banques ont toujours minimisé le risque réel du piratage des cartes bancaires sans contact, les banques ont constitué un stock d’étuis anti-NFC, histoire d’être préparées en cas d’une vague de panique ou d’attaques de grande ampleur.

Ce début d’article est extrait d’une étude (Piratage des cartes NFC : le plan de crise secret des banques françaises) parue sur le site « O1 net » que vous devez consulter en cliquant ici. Il vous explique aussi comment vous protéger.

La fnacab a constaté que les fraudes / internet avec usage ou pas de la CB ou par piratage des données représentaient depuis un an plus de 30% des plaintes.

Poser, c’est payé ! », tel est le slogan diffusé il y a quelques mois par le Groupement des Cartes Bancaires CB pour faire décoller l’usage du paiement sans contact. Une alternative aurait pu être : « Poser, c’est piraté ! », car la faille de sécurité découverte en 2012 par l’expert en sécurité Renaud Lifchitz n’est toujours pas comblée (lire encadré ci-dessous). Et cela, pour une bonne raison : c’est impossible à moins de changer l’architecture technique sous-jacente, ce qui serait beaucoup trop cher.  


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :