FNACAB

Accueil » Fête du 4 aout

Archives de Catégorie: Fête du 4 aout

Dossier de presse du Rotary

Cliquez ICI pour prendre connaissance

(suite…)

Editorial pour le flash info de septembre-novembre-décembre.

Le système bancaire non seulement dispose d’une puissance financière que vous n’imaginez pas mais il a de surcroît une protection étatique malgré que certains hommes politiques fassent des promesses électorales qu’ils ne tiennent jamais comme l’auteur de « mon ennemi, c’est la finance ». Et pour preuve il nomme ministre de l’économie en France au mois d’août 2014 un ancien banquier.

Le système bancaire bénéficie aussi d’une protection judiciaire tant il est vrai que les juges, même ceux qui ne seraient pas favorables, doivent appliquer des lois votées par les politiques lesquelles sont majoritairement favorables au système bancaire. Il est vrai aussi que les juges de haut niveau interprètent de surcroît dans un sens favorable à la finance les différentes lois existantes..Face à cela, nous avons voulu donner la possibilité à nos concitoyens de se regrouper pour faire pression sur les politiques et sur le système bancaire lui même pour obtenir d’une part une évolution de la pratique et du comportement de la part du système qui ne peut avoir tout le monde contre lui et, d’autre part, une évolution législative équilibrée comme cela était le cas avec la législation antérieure aux années 80.

Pour atteindre ce but nous devons opposer la force du nombre à la puissance de la finance. Rien ne se fait tout seul.

En adhérant, en soutenant, en participant par tous moyens à ce combat, vous participez à la création d’une force qui protégera vos intérêts car en ce domaine seul le combat collectif est efficace. C’est pourquoi notre devise est :

– un pour tous, tous pour un.

BNP PARIBAS, sa filiale condamnée pour « pratique commerciale trompeuse » …

par le tribunal correctionnel de Paris. Plus exactement c’est sa filiale principale Helvet Immo qui est condamnée pour « pratique commerciale trompeuse » et « recel » de ce délit pour la commercialisation. Amende: 187.500€, correspondant au maximum de l’amende possible. Condamnée également à 120 millions d’euros de dommages et intérêts à verser à 1.300 parties civiles. Cette condamnation est assortie de l’exécution provisoire. La banque a été déboutée de sa demande de suspension de exécution provisoire par la cour d’appel de Paris.  

Certains clients ont fait le choix de porter leur affaire devant le tribunal civil et sont allés jusqu’en Cour de Cassation. Ils ont tous perdus. Pour connaître les détails de cette affaire, voir (ICI) ou/et (ICI).

Pourquoi cette différence s’agissant de dossiers totalement semblables?

Cette différence d’appréciation entre la juridiction pénale et la juridiction civile s’explique par le fait que les dossiers présentés sont à la fois les mêmes et à la fois totalement différents dans la « forme » en ce sens que la juridiction civile statue au vu du seul dossier constitué par un seul plaignant et la juridiction pénale dispose d’une enquête menée par des juges d’instruction, des policiers ou gendarmes qui disposent de pouvoirs d’investigation très puissants. Les plaignants peuvent demander des pièces, des contrôles, des expertises et tout cela aux frais de l’état.

En matière civile, les preuves doivent être apportées par les parties elles-mêmes, donc à leur frais. La recherche de preuves coûte cher, parfois très cher et les parties ne peuvent suivre financièrement. En face la banque a la partie belle. Elle peut raconter n’importe quoi à des juges aussi incompétents en matière financière que les clients qui s’adressent à eux. C’est donc au niveau de l’administration de la preuve que le bas blesse. Il faut non pas forcément des réformes, mais la réhabilitation d’une pratique tombée en désuétude à savoir la procédure de l’enquête civile très pratiquée avant l’invention des « preuves par attestation » source d’énormes erreurs judiciaires. Dans ce cas le juge retrouverai des pouvoirs d’investigations. La recherche des preuves serait gratuite.

Lorsqu’un juge d’instruction ou la police est saisi de plusieurs plaintes, il concentre entre ses mains la totalité des témoignages ou des pièces. Il peut constater que tel ou tel élément se retrouve dans tous les cas qui lui sont soumis et dès lors, la parole des plaignants devient très crédible. Elle prend valeur de témoignage pour tous. Et la parole du poursuivi se dévalue et devient mensongère. Une méthode de vente biaisée, quand il est démontré qu’elle fut sans cesse utilisée dans tous les cas, ne peut plus être contestée et son côté illégal est démontré. La condamnation est possible.

Au civil tout est différent et comme il n’y a pas d’enquête, il est très difficile de s’en sortir. Il faut ajouter à cela que les chambres civiles de la Cour de Cassation assure une véritable protection judiciaire au banquier. Leur jurisprudence est telle que les dossiers qui se terminent en faveur d’un client d’une banque sont des exceptions. Et souvent malgré leur victoire, ils sont tout de même perdant au bout du compte.

Ils ont besoin de votre aide

et de votre mobilisation...Nous vous avons déjà présenté cette affaire dans un article publié le 11 janvier dernier, que vous pouvez relire en cliquant ici, dans lequel nous expliquions que la banque CIC lyonnaise de banque, par son intransigeance incompréhensive allait provoquer un immense dommage à l’égard d’une famille. De pus aucun dialogue direct n’a pu être engagé avec Mme Daniélan responsable du dossier au contentieux de Marseille. Donc une certaine situation rare. En fin d’article, il avez été permis de s’inscrire pour soutenir cette famille. Vous avez été nombreux à répondre positivement. A la suite de cette publication un arrangement a été conclu qui devait trouver sa solution définitive fin mars. Cet arrangement permettait de stabiliser la dette et de laisser se vendre la résidence à l’amiable et au juste prix. Mais voilà, il n’échappe à personne qu’il s’est produit en ce début d’année un événement exceptionnel que de mémoire de français on a jamais connu. Et tout a été chamboulé.

Annotation 2020-01-09 083522

Au CIC lyonnaise de banque, on doit vivre sur une autre planète car on ne semble pas avoir réalisé. Malgré toute la médiatisation sur cet événement, et malgré l’information que nous leur avons donné, ils s’en tiennent au fait que la vente, qui aurait dû être effective au 31 mars, n’a pas eu lieu en raison de l’événement sanitaire et des différents changements qu’elle a imposé à tous sans exception. L’acquéreur, bien que solvable, s’est désisté et l’immeuble est resté à la vente.  Les visites ont repris car le bien intéresse d’autant que le prix est attractif. Mais la banque vient d’entreprendre une procédure de saisie immobilière. La chose la plus curieuse dans cette affaire, c’est le silence de la personne du contentieux qui ne répond jamais par elle même mais fait répondre l’avocat de la banque qui n’a pas forcément intérêt à pousser à la patience. (les ventes aux enchères sont d’un bon rapport)

annotation-2020-01-10-154635

C’est devant  cette agence qu’aura lieu le rassemblement                                                                     Si cette vente à lieu aux enchères, dans les conditions actuelles, ce sera la ruine de la famille car on sait qu’une vente aux enchères, sauf exception « exceptionnelle », se fait à 30% au dessous du prix du marché. Conclusion tout le monde y perd: la banque qui n’est pas complètement réglée, le débiteur qui reste endetté à l’égard de celle ci.

https://federationcontreabusbancaire.files.wordpress.com/2020/01/annotation-2020-01-11-095913.jpg

Nous envisageons donc de soutenir une manifestation pour dénoncer cette intransigeance devant les locaux de l’agence bancaire à Nîmes et pour cela on a besoin de tous. Pour qu’on puisse vous informer du jour et de l’heure, laissez nous votre mail ou/et téléphone dans la partie commentaire en dessous de cet article.

Il faut dénoncer ce genre de comportement alors même que les plus hautes autorités de l’Etat ont demandées aux banques de faire preuve de compréhension et se sont engagées à les aider si elles avaient, elles des difficultés. Enfin vous constaterez quel crédit il faut accorder aux déclarations lénifiantes de cette banque. La photo contenant les promesses de la banque pour attirer le pigeon, qui se trouve sur le site CIC, est parlante et démontre la grande différence existant entre le dire et le faire.

 

Des employés sourds ou muets! peut-être pas aveugles…

Dans cette agence d’Isbergues (62) les employés de banque sont peu réactifs ou participent activement à la fâcheuse habitude de ne jamais répondre aux courriers des clients. Notre adhérente, Fabienne, cliente de la société générale a demandé à son agence située à Isbergues (62) de clôturer ses comptes. Si le compte perso a bien été fermé, le professionnel est toujours ouvert et de surcroît des frais ont été prélevés nonobstant les protestations.Annotation 2019-09-20 180309Non seulement, elle a multiplié les demandes mais de surcroît la fnacab a écrit aux mêmes fins sans obtenir de réponse. Ces demandes ont été adressées à Marc Sagnier et à Alexandra Gruniger. Point de réaction.

Lettre adressée à SG, rappel de cette lettre. Sans réaction.

Combien cette attitude durera-t-elle? nul ne le sait. Nous vous tiendrons informé. Une possible explication à cette résistance, c’est que cette petite agence va disparaitre mais cela n’excuse en rien le comportement.

image0 (2)

Nouvelle lutte d’un pot de terre contre un pot de fer…sur fond d’inhumanité bancaire

Robert Hervé et Antje Wichmann, tous deux résidents sur la commune de Roquemaure dans le Gard vont faire l’expérience extrêmement traumatisante d’avoir à se battre contre le CIC Lyonnaise de Banque, filiale du Crédit Mutuel, alors qu’ils croyaient aux sornettes des publicités déversées par les organismes financiers pour soigner leur image de marque. Le CIC Lyonnaise de Banque à pour slogan attrape-nigaud…

(Nous avons coutume de dire à la FNACAB, depuis les réformes du code monétaire et financier dans les années 80 pour ”moderniser” notre droit bancaire, en fait pour l’adapter à la mondialisation financière, qu’on ne réussit plus grâce à son banquier mais qu’on réussit contre son banquier, ce faux ami et ce danger potentiel permanent).

Hervé et Antje avec leur jeune fils.

Cela s’est aggravé de nos jours du fait d’une déshumanisation totale des relations clients-banques. Ils ignorent tous deux à quel point la déshumanisation est la règle dans le système bancaire. Bref cette nouvelle affaire d’Hervé et Antje en est une parfaite illustration. En 2008, Hervé et Antje acquièrent un immeuble avec un apport et un prêt accordé par la lyonnaise pour l’achat de la résidence (échéance 1460 €). A cette époque  leur endettement, à supposer qu’il n’est pas d’autres charges fixes en cours, représente 36 % du revenu disponible. Cela paraît donc jouable bien que l’opération ne laisse pas vraiment de marge de manœuvre, nécessaire en cas d’imprévu. En 2010, la lyonnaise finance l’acquisition d’un terrain(échéance 500 €). Lui et elle tirent leurs revenus d’une petite société qu’il a créé.

Mais le diable se cache souvent dans les détails. La société a été créée pour diffuser des produits écologiques en l’occurrence des panneaux solaires dans le domaine de l’éclairage public et privé. Tant que ces produits ont profité de subvention étatique, ils se sont très bien vendus mais sous la présidence Sarkozy, les subventions seront supprimées et du jour au lendemain le chiffre d’affaire s’effondre. Ce n’est jamais simple de réorienter l’activité d’une société quand on doit faire face déjà à un endettement privé. Il faut imaginer d’autres débouchés, souvent réinvestir alors que le chiffre d’affaire diminuant, beaucoup de portes se ferment.

Les premières difficultés de paiement des échéances apparaissent en 2014. Il eût fallu envisager des solutions radicales immédiatement. Un malheur arrive rarement seul. Le terrain attenant, acheté en 2010, devient inconstructible par décision administrative. Son prix s’effondre, prix divisé par 100, il devient invendable, ce qui rend l’opération catastrophique. Le vendre ne sert plus à rien.

En août 2016 quelques échéances restent impayées et la banque prononce la déchéance du terme. Hervé et Antje n’ont absolument pas compris les conséquences d’une telle décision. Et d’ailleurs peu nombreux sont ceux qui savent ce que cette décision entraîne irrémédiablement. Hervé et Antje pensent qu’en reprenant tant bien que mal les échéances, l’affaire en restera là.Ils cherchent un financement auprès d’autres organismes qui leur permettrait d’en terminer globalement.

 (Nous répétons souvent à la fnacab qu’il est inutile de chercher des financements quand on est fiché FICP en cas de plusieurs échéances en retard)

Etant totalement bloqués, ils nous appellent au secours. C’est très souvent le cas. Sans doute nous prend-t-on pour L’Agence Tous Risques, le secours du dernier moment ? C’est trop tard bien que rien ne soit impossible ainsi que l’expérience nous l’a prouvé.

La banque ayant prononcé la déchéance du terme, elle ne reviendra pas en arrière. Elle a saisi son avocat pour une vente aux enchères. L’information leur en a été donné par  l’interlocuteur de la banque. C’est à ce stade que la fnacab a pris l’initiative d’écrire à la banque pour des propositions sérieuses après avoir convaincu  nos adhérents que la situation était désespérée et qu’ils ne pouvaient plus trouver de solution consistant à emprunter pour rembourser les créances. La banque fit répondre par son avocat qui, en fait, se contenta d’un refus de réponse sur nos propositions  au motif que nous ne serions pas mandaté alors même que nous lui avons adressée, à lui et à la banque, le mandat qui était en notre possession. Comportement inadmissible.

Nos propositions étaient très acceptables à savoir vente de la résidence principale (autre publication mise en vente) et avec ce prix remboursement des créances de la banque.

La réponse non exprimée de la banque et de l’avocat est arrivée par un huissier qui a délivré un commandement de saisie immobilière la veille de Noël alors que les débiteurs ont mis en vente leurs biens et qu’ils disposent, via leurs 2 sci encore de 2 comptes. Conséquences: une course contre la montre inutile et dangereuse, une pression inutile et surtout une accumulation de frais qui ne profitera qu’aux auxiliaires de justice avec appauvrissement d’Hervé et Antje. Pour une vente amiable il convient d’avoir du temps devant soi. C’est ce que, semble-t-il, la banque poussée par son d’avocat sans doute, ne désire pas alors même qu’il s’agit de son intérêt car toutes ventes aux enchères aboutissent à un prix environ 30 % inférieur au prix réel du bien.

Mais les ventes aux enchères et leurs suites rapportent beaucoup aux avocats qui les pratiquent d’où l’appétence de certains.

Voici l’agence où a été présenté les dossiers et dans laquelle sont toujours ouverts deux comptes à Super Nîmes

Si tel était le cas cette vente pourrait ne pas suffire. Hervé et Antje pourrait se retrouver à la rue. Ils ne le méritent pas eux qui ont travaillé toute leur vie normalement et honnêtement. Ils ont élevé des enfants. Hervé a même défendu la France comme militaire au Tchad d’où il est revenu avec un pied en moins ayant sauté sur une mine (voir la vidéo prise au Tchad lors de la déflagration de la mine). il aurait pu se contenter de vivre des aides de l’État mais ce n’est pas son genre. Il a travaillé, créé sa propre affaire mise en difficulté par une décision politique et non par une mauvaise gestion.

Voila la pub de cette banque sur le site CIC. Pour nous pas d’étonnement et pour vous.

Hervé et Antje, quelle que soit l’issue finale, tiennent à informer à des fins pédagogiques, en diffusant le plus possible leur triste aventure pour que, mieux informés, vous ne soyez plus séduit par la propagande mensongère. La FNACAB a décidé de les aider car malheureusement ce genre d’affaire se renouvelle très souvent et, souvent, le système se montre totalement inhumain. Hervé et Antje ne compte pas se laisser ruiner en silence. Que  la Lyonnaise et son avocat le sache bien.

À tous ceux qui vivent dans leur environnement et qui vont être informés de cette situation nous faisons appel pour qu’ils nous aident à imposer une solution humaine. Facile de nous contacter en retournant le formulaire qui suit.

 

succès 2019


Nos succès 2019


Chaque année nous enregistrons des succès dont profitent nos adhérents. Ces succès sont plus ou moins significatifs. Certains sont conséquents notamment ceux qui consistent à obtenir une réduction de dette ou un effacement. D’autres sont plus modestes mais pour ceux qui les obtiennent, c’est notable car ces succès profitent à des adhérents modestes. Surtout ne croyez pas que l’abus bancaire frappe que les plus fragiles de la société et/ou les plus cigales. Ils frappent presque tout le monde et quelque soit les professions.

Cette page est censée publier tous nos succès mais faute de temps et faute de suffisamment de bénévoles, ce n’est pas possible. Nous nous efforcerons de la mettre à jour quand même.

Voici quelques uns des résultats obtenus en cette année 2019:

Catherine P…de Nice retrouve 9 800€

Catherine P…de Nice a fait de mauvaises affaires et a tout perdu voilà quelques années. Elle est restée endetter. 5 ans plus tôt environ, en appliquant la stratégie que nous conseillons, ses dettes ont été effacées. Elle reprend contact en milieu d’année après avoir eu connaissance que son livret ouvert à la Caisse d’épargne était toujours ouvert et créditeur. Elle prend contact à la CE qui, via le conseiller, lui dit qu’il peut lui remettre les fonds mais rapidement il l’informe d’une impossibilité en raison d’un blocage sans plus de précisions et ses demandes restent sans réponse. La fnacab écrit mais n’obtient pas de réponse. Une 2ème lettre, plus virulente, pour demander le motif du blocage, adressée obtient une réaction rapide. La caisse lui demande un RIB pour lui verser les fonds bloqués soit 9 800€. Cette affaire a été réglée en 3 mois.

Cédric G… échappe à la ruine totale

Cédric avait à moins de 25 ans acquis un appartement à crédit dont il avait fait un bijoux, lui même par son travail; Toutes les échéances étaient réglées. Il trouva un nouvel emploi dans une pizzéria et quelques 2 à 3 années après son employeur l’emberlificota pour le convaincre d’acquérir le fonds de commerce à un prix exorbitant. La BPMed accorda un prêt contre toute normalité (bilans trafiqués, inexpérience dans la gestion commerciale de l’emprunteur, et même inexpérience de la restauration, servir des pizzas ne vous transforme pas en chef de cuisine). Les responsables du service des prêts sont sensés étudier les dossiers et savoir lire les bilans.

Rapidement, Cédric connut des difficultés et s’en est suivi un dépôt de bilan avec liquidation judiciaire. Etant caution, la BPMed l’actionna. Il fut dans l’obligation de vendre son appartement mais la banque l’a saisi et allait mettre en vente aux enchères publiques. C’est alors que la fnacab est intervenue. Nous avons négocié une sérieuse réduction de créance de l’ordre de 20%, nous avons fait stopper la procédure d’enchères, l’acte de vente s’est passé chez le notaire et nous avons exigé qu’il n’y ait pas de procédure d’ordre: ceci a permis une économie d’environ 15 000€ et libération immédiate des fonds. Cela n’a pas été sans intervention rigoureuse. Cédric peut repartir d’un bon pied avec le capita restant.

 Christian B… de BRISCOUS (64) est remboursé d’une partie de ses pertes:
Sa carte crédit et son code ont été « interceptés » lors de l’envoi  postal par la BNP de PARIS. De Nombreux achats ont été effectués sur PARIS pour 2700 € environ. Suite à notre intervention, la BNP a remboursé 1 700 € alors qu’elle ne voulait rien entendre. L’adhérent s’en contente et ne donne pas suite pour avoir la totalité.
Christian K… de METZ :
Sur 1040 € de frais divers, la Caisse Epargne de METZ a remboursé 310 € ; Il s’en contente !
Hugues J… de MONTBEL 09 :
Suite à la perte de son chéquier délivré par le Crédit Coopératif de Toulouse a été victime de 450 € environ d’achats frauduleux.  La banque a remboursé la totalité après notre intervention.
Christian K…de TINQUEUX 51
Christian a obtenu 310€ de remboursement de frais et RDV pour une offre d’accompagnement de client en difficulté.
Abus bancaires,comment combattre, abus banque


 

Le grand charlatan est en campagne

Le charlatan, bonimenteur, qui nous gouverne a vendu sa salade aux maires ruraux peu habitués aux joutes oratoires. Mais ils sont, par contre, plein de bon sens et de cette intelligence de la vie qui s’acquiert par l’expérience. Je ne dirai donc pas qu’au royaume des aveugles les borgnes sont rois, même si lui le pense probablement, car justement ces maires sont tout sauf aveugles. Hélas pour ce charlatan. Car ainsi il n’arrivera jamais à tromper tout le temps tout le peuple ainsi que le résume bien cette phrase célèbre d’Abraham Lincoln: “ On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps”.

Le grand débat a pour seul but d’enfumer et de gagner du temps. Il tente de sauver son quinquennat. On ne peut le lui reprocher. Bien sûr, ce grand cirque ne débouchera sur rien et provoquera une immense déception chez ceux qui y ont cru, pour trois raisons principales:

-La première est que Macron et ses affidés sont convaincus de détenir, à eux seuls, la vérité sur tout et ils sont convaincus d’avoir été investi d’une mission quasi divine.
-La deuxième est que Macron est un psychopathe narcissique qui ne peut pas psychologiquement reconnaître avoir tort. Si 70 % de la nation est contre lui, c’est forcément que ces braves gens n’ont rien compris, je dirais que ces gueux ne l’ont pas compris. Lui ne peut pas se tromper. Il se croit infaillible. C’est la fonction de Pape qu’il devrait occuper. C’est pourquoi il parle de faire de la pédagogie avec ce grand débat. Il ne parle pas de changer un iota à sa politique.
-La troisième raison, tient aux caisses vides. Il ne peut donc rien lâcher. Macron écoute mais fait semblant de ne pas comprendre. Pourtant, lui qui est si intelligent devrait avoir tout compris. Je vous rassure, en fait, il a bien compris ce que veulent les gilets jaunes. Il ne demande pas des aides mais seulement de pouvoir vivre décemment de leur travail ou de leur retraite, la justice fiscale et la réforme de la Constitution pour plus de démocratie. Autant de choses auxquelles il ne peut consentir sans remettre en cause son cap qui est plus de mondialisme, plus d’Europe, plus d’ultra libéralisme ce qui entraîne,mécaniquement, plus d’affaiblissement de la classe moyenne, et plus de paupérisation.

Alors le grand charlatan est reparti en campagne n’ayant pas été en mesure de calmer la colère populaire par quelques mesurettes. S’il est une chose qu’on ne peut lui enlever, c’est une maestria certaine pour embobiner ses interlocuteurs. Il voudrait faire croire qu’il a changé ce qui est faux et ressenti comme tel par les français. En lançant l’idée du grand débat il poursuivait plusieurs objectifs.
-Bien sûr faire cesser les manifestations. Cela est déjà raté.
-Endormir un maximum de citoyens en flattant leur ego pour dégonfler d’autant que possible“la foule haineuse”. Cela aussi, c’est raté. Majoritairement, les français ne croient pas aux vertus de ce grand débat.
-.Faire remonter de la France profonde des revendications qui seront parfois loufoques et souvent contradictoires pour lui permettre de se présenter comme l’homme du bon sens et de l’équilibre. On voit déjà se profiler le thème qui semble vouloir être imposé à savoir Macron l’homme irremplaçable. Parions qu’à l’issue de ce grand cirque, il proposera un référendum qui permettra d’enterrer les questions essentielles. Ce qui logiquement entraînera une immense déception.
-Le tout ayant pour but de sauver son quinquennat très menacé. Je peux dire même sa survie en tant que président de la République.

Il espère, in fine, convaincre les Français qu’ils ont été écoutés et entendus en condescendant à lâcher des broutilles telle le 80 km heure par exemple tout en restant ferme sur le cap. On peut s’attendre à tout car le bougre ne manque, ni d’audace, ni de formation, ni même d’intelligence. il a appris à faire du théâtre c’est-à-dire à manipuler ses interlocuteurs par ses boniments et ses sornettes. Il a même épousé son professeur de théâtre qui lui a fait, pendant sa campagne électorale travailler sa diction. C’est dire à quel point il s’y connaît en manipulation.

Il multiplie sa présence dans les médias en allant tenir des réunions devant les maires qu’il a toujours méprisé, en s’invitant dans des débats au milieu de citoyens à priori ordinaire ce qui lui permet de briller facilement oubliant, à vaincre sans péril on triomphe sans gloire”. Et voilà que Philippe s’y met aussi. Dans quelques jours où quelques semaines on saura si l’assistance a été choisie spécialement pour ces moments. Pour les maires, c’est établi, il a choisi les interlocuteurs, les questions à poser, les réponses à apporter. Rien de spontané en fait.

Au jour de la rédaction de cet article, un sondage vient de sortir créditant les gilets jaunes du soutien de la population à 69 % (sondage BVA pour LCI-La tribune publié le 25 janvier 19). Ce soutien avait légèrement faibli mais il remonte en cette fin janvier. Je n’en suis pas étonné. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Aucune mesure n’a été prise à ce jour permettant d’améliorer la situation de ceux qui sont dans la rue en train de manifester. Macron ne cesse de répéter qu’il gardera le cap. Cela signifie qu’il veut poursuivre sa politique laquelle est rejeté par 70 % de la population, au moins, maintenant que cette population a compris où il voulait l’emmener. Si elle refuse cette direction politique, c’est qu’elle en constate les conséquences funestes tous les jours. Elle est aussi mieux informé n’en déplaise à tous les pourfendeurs des médias alternatifs qui certes peuvent parfois véhiculer des fausses informations mais pas plus que les médias mainstream.

Pour ma part, je ne me pose même plus la question de savoir si les gens qui gouvernent sont sincères ou pas, s’il veulent vraiment connaître l’opinion du peuple et prendre des décisions allant dans le sens de la satisfaction des demandes. Quand j’entends les journalistes se poser la question? je me dis, soit ils sont stupides, soit ils sont menteurs. Je penche pour le qualificatif de menteurs. Il suffit écouter les propos de Macron et maintenant de Philippe pour voir qu’ils n’ont aucune  intention de changer de cap et, plus grave, ils n’ont aucune intention de réformer la Constitution pour rendre le référendum d’initiative populaire possible, pour changer le mode d’élection à l’Assemblée nationale. S’ils consentaient à faciliter le référendum d’initiative populaire, nul doute qu’ils en limiterons drastiquement le champ pour rendre cette mesure inefficace. Quant à la ligne politique qui est, pour résumer, d’introduire en France encore plus de libéralisme c’est-à-dire encore plus de pauvreté, encore plus d’inégalités, aucun changement n’est à attendre. Ainsi, nous aurons connu cinq mois d’agitation pour aboutir à rien.

Quand la totalité de la partie du peuple qui s’est révoltée se rendra compte de la fermeture gouvernementale, que se passera-t-il ? la grande arnaque que constitue le grand débat peut déboucher sur une colère encore plus grande que l’État ne pourra contrôler d’autant que tout ce qui a été mis en œuvre à ce jour par le pouvoir politique pour discréditer ce mouvement des gilets jaunes est resté sans efficacité. Résumons: l’ensemble des médias mainstream, l’ensemble de l’oligarchie politique qui s’est succédée ou qui est au pouvoir actuellement, la presque totalité des commentateurs qui sévissent habituellement sur les chaînes TV et les radios, et même une partie des responsables politiques qui se disent dans l’opposition, certains syndicats, tous ont tenté de discréditer ce mouvement. Je n’avais jamais vu une telle unanimité de l’oligarchie régnante sauf peut-être en 2002 lorsque Jean-Marie Le Pen, qui n’avait aucune chance, était au second tour de l’élection présidentielle. Une véritable propagande de type soviétique s’était abattue sur la France. Le phénomène contre les gilets jaunes est à peu près le même. Il subit presque avec la même ampleur cette propagande de type soviétique. Malgré cela, le dernier sondage BVA signale 69 % de français soutenant le mouvement. Alors gare à la suite.

Info de dernière minute: L’acte XI a réuni selon un syndicat de police 330 000 manifestants, selon le ministère 69 000. Selon mon avis entre 197 000 et 347 000. Pourquoi ces différences? parce que le ministère a l’habitude de minimiser les chiffres le plus possible.

 

 

 

« Quels rapports entre les abus bancaires, les crises financières, les crises économiques et la mondialisation. »

Extrait de la conférence de Me Alain Bousquet, président de la FNACAB.

le 21 Septembre 2015 devant le Rotary club d’Antibes Juan les Pins.

Thème: « Quels rapports entre les abus bancaires, les crises financières, les crises économiques et la mondialisation. »

 « Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell.

Je vais vous démontrer que les crises économiques sont le résultat des crises financières qui sont les conséquences des abus bancaires pris au sens large du terme. Il faut le savoir. Le rapport est direct. Les abus bancaires sont provoqués par la législation adoptée dans la décennie 80 pour permettre la mondialisation. Les crises sont les conséquences de la mondialisation.

Les abus bancaires actuels, ceux qui sont quotidiens, et ceux qui ceux qui provoquent les crises systémiques, trouvent leur origine dans :

  1. Les mauvaises législations adoptées volontairement tant sur le plan national qu’international dans le but de dérèglementer.
  2. Les abus de droit quasiment jamais sanctionnés qui découlent du premièrement.
  3. Les pratiques illégales abusives qui contournent les lois et les règlements susceptibles de gêner du fait de l’impunité.

Les abus, toutes catégories, affectent:

  • la micro économie quand ils frappent le particulier ou l’entreprise individuellement. Par exemple par les fichiers (1), par les frais bancaires (2), par la politique de distribution du crédit. Qui n’a pas vu son autorisation de découvert supprimé ou réduit sans raison? Si ce n’est, celle de provoquer un dysfonctionnement du compte générant une accumulation de frais bancaires en raison des difficultés de trésorerie provoquées. Qui ne connait pas la politique du crédit mise en place depuis les années 80 n’hésitant pas à provoquer le surendettement des populations(3). Qui n’a pas confié ces économies en toute confiance et les a retrouvées amputer de 20 à 30% ? résultat là encore des changements entrainant la spoliation de grand nombre d’ épargnants.
  • la macro économie quand les répercussions affectent l’économie d’un pays d’une région ou du monde entier. Par exemple les crises financières qui se transforment toujours en crises économiques. Elles ne surviennent pas par hasard. Elles sont aussi la résultante d’un comportement volontaire des institutions bancaires. Elles appauvrissent voir ruinent les classes moyennes, rendent encore plus pauvres ceux qui le sont déjà (4 et 4 bis et encore 4 ter). Mais elles enrichissent une minorité déjà très pourvue. (1% de la planète.)Et la géopolitique démontre que le système en place est propulsé par quelques uns. La crise subie depuis 2008, par le monde entier, n’est pas un accident (5).      

Passons au vif du sujet: quel rapport entre les crises financières et les abus bancaires.

La crise qui a débuté en 2007, et qui se poursuit, est la conséquence des abus bancaires, entendus au sens large du terme, qui trouvent leur origine dans les réformes inspirées par la théorie ultra libérale afin de rendre possible le phénomène connu sous le nom de globalisation ou de mondialisation. La réforme des lois, qui réglementaient le secteur bancaire depuis les années 1930, a permis la situation d’aujourd’hui. Nos anciens qui ont vécu la crise de 1929 et les 10 années qui ont suivi avez bien compris qu’il fallait réguler la finance, c’est à dire le système bancaire mais dans les années 80 cette régulation a été abolie.

Pourquoi? uniquement dans le but d’imposer la mondialisation et l’idéologie ultra libérale.

Quatre paramètres ont été réunis générant les pires abus entraînant les pires catastrophes financières et bien sûr s’en est suivies les crises économiques.

Une partie de l’assistance

  1. la volonté d’imposer la mondialisation.
  2. La  derégulation par la réforme des législations.
  3. l’informatisation généralisée qui permet tout.
  4. l’immoralité de la société qui a adopté pour règle la cupidité la plus extrême.

1er paramètre:La volonté d’imposer la mondialisation.

La mondialisation est une théorie économique, oeuvre d’économistes idéologues anglos-saxons (théorie imposée par les USA). L’idée date de l’après-guerre. Ils ont converti les multinationales et la classe politique américaines à cette théorie.  Ce n’est donc pas une œuvre naturelle découlant de l’évolution du monde. C’est une œuvre humaine résultant d’une volonté qu’on nous présente comme, en quelque sorte, le nouveau « sens de l’histoire ». Une évolution incontournable qui doit amener une prospérité générale en raison de la multiplication des échanges.

La démarche a été facilité par la chute des régimes communistes. Les USA sont devenus les maîtres du monde sans plus aucun adversaire. N’oublions pas que pendant près de 20 ans la Russie a quasiment disparu de la scène internationale. Les régimes communistes n’étaient pas florissant mais ils faisaient peur. On surestimait d’ailleurs en Occident leur force. C’est pourquoi tout le monde a été surpris de leur chute brutale.

Que cherchent les États-Unis avec la mondialisation qu’il dénomme chez eux globalisation ? Le bien-être général ? L’amélioration des conditions de vie des plus pauvres ? La démarche est-elle humanitaire ? Rien de tout cela. Ils se fichent éperdument du bien-être général. Seule les intéresse la conservation de leur suprématie financière et économique. Et nous savons que depuis longtemps le mode de vie américain est basé sur l’hyper consommation; C’est pourquoi ils sont peu sensibles au changement climatique.

Contrairement à une idée répandue, la mondialisation n’est pas un phénomène naturel qui s’impose au peuple comme les tornades, les inondations, les conséquences des excès de l’homme, elle est le fait de la volonté de quelques hommes.

Ce système économique a été pensé, promu par quelques-uns, adopté par la classe politique et économique dominante dans leurs intérêts exclusifs. Puis imposé aux pays de la sphère d’influence des USA, adopté plus ou moins partiellement par d’autres. Mais les USA et leurs affidés ont bien l’intention de l’imposer de gré ou de force à tous. D’aucun considèrent que 28 banques imposent aux « dirigeants » du monde leur volonté et que le pouvoir est détenu par une oligarchie d’une cinquantaine de personnes que vous ne verrez jamais en première ligne mais qui disposent d’un pouvoir phénoménal du fait de leur fortune.( x )  (x)

On ne vous a jamais informé, à l’époque où se décidait ce grand chambardement, des changements qui seraient engendrés par l’adoption d’un tel système. On n’a jamais consulté les peuples alors qu’il s’agissait de la plus grande révolution économique de nature à provoquer les plus grandes modifications des modes de vie. Aucune campagne électorale n’a eu pour thème ce phénomène. Les lois ont été modifiées en catimini.

On nous l’a imposé sans que nous soyons au courant. Pour ma part je savais qu’en France le gouvernement modifiait le code monétaire et financier mais ce n’est qu’à l’usage que les conséquences me sont apparues.

Pour ma part, j’avais entendu parler de ce phénomène dans les années 70 en cours d’économie politique comme un projet très éventuel. Mais cela restait une théorie comme bien d’autres qui n’ont jamais prospéré. C’est en étudiant le phénomène des abus bancaires et celui des crises économiques que j’ai découvert que tout était lié. Et en fait que les abus bancaires subis par la population sont le résultat direct des modifications législatives adoptées pour permettre la mondialisation.

Une oligarchie a fait adopter en grande partie par les pays occidentaux les réglementations subrepticement en présentant cela comme une évolution naturelle et bénéfique. Se gardant d’expliquer les conséquences.  Quand elles sont survenues une formidable machine de désinformation s’est mise en route pour ridiculiser et neutraliser les adversaires qu’on traite de populistes et d’extrémistes.

Les promoteurs de ce nouveau monde, préconisent même l’utilisation de la force. Ce n’est pas exclu par certains observateurs. Je n’exagère pas du tout. (ICI)

Vous avez sous les yeux depuis l’élection de Hollande et maintenant Macron l’exemple de la duplicité extrême dont usent les politiques en faveur du système: il fait une campagne sur des idées de gauche; une fois élu, il devient un ardent défenseur de la mondialisation et de la finance, trahissant ses électeurs. L’oligarchie régnante sait qu’elle n’a rien à craindre de lui; qu’il est des leurs; qu’il a pour avantage de faire avaler la pilule aux gens authentiquement de gauche partagés entre la peur de voir un adversaire ultra diabolisé ,par elle, arriver au sommet et l’écoeurement de la trahison .

Ceux qui contestent le système sont de imbéciles, ou des extrémistes voir des populistes dangereux. Peut être des agents du diable comme à l’époque des guerres de religions quand certains ancêtres contestaient la religion dominante.

2e Paramètre: La derégulation= adaptation des lois nationales.

Pour atteindre l’objectif de la globalisation du monde, il ne faut plus :
– de frontières.
– de réglementations économiques.
– de douanes.
– Plus d’entraves à la circulation des produits et des personnes.
– plus de droit du travail

Il faut :
– la libre circulation des produits, des personnes, des services.
– il faut abaisser les salaires des pays à fort niveau de vie comme ceux d’Europe puisqu’ils sont en concurrence.
– Pour baisser le coût du travail, il faut baisser les charges d’une manière générale. Ce n’est pas suffisant. Il faudra aussi baisser la rémunération,elle même. Cela implique une baisse des retraites avenir et celles actuelles, une baisse des allocations diverses, baisse aussi des soins médicaux.

Ces derniers objectifs n’étaient pas, dans les années 80, claironnés autant que maintenant. Mais maintenant c’est  le discours ambiant et assumé sans complexe.

La derégulation à partir des années 80 est menée tambour battant par la gauche française. Les réformes législatives et réglementaires, pour assurer le triomphe de l’ultra libéralisme, sont adoptées pratiquement clandestinement. Ce sont les socialistes français qui en sont les initiateurs au niveau international (6). C’est un comble.

Les ultra libéraux défendent leur doctrine économique par la théorie du « ruissellement ». Ils prétendent que seule la liberté économique absolue sans régulation étatique crée de la richesse. D’où l’idée de laisser faire la loi naturelle des marchés. Ainsi peu importe qu’il y ait des très riches de plus en plus riches parce que forcément ils dépensent beaucoup et tout le monde s’enrichira autour d’eux par les retombées provenant de leur consommation. Ils tirent vers le haut la société.

Quant aux marchés, ils se réguleront tous seuls. D’où la suppression de l’interventionnisme étatique. C’est un leurre pour diverses raisons. La démonstration est faite que rien ne marche comme prévu. La plus grande démonstration en est donnée par l’intervention des états pour sauver la finance à travers le sauvetage des banques.

Cette théorie devait assurer une croissance généralisée au bénéfice de tous. Mais voila rien de tout cela n’est pas arrivé. On assiste en fait à un retour aux années 1800-1900 où la misère était le lot de la majeure partie de la population même de celle qui avait un emploi, avec de surcroit le travail des enfants. Situation décrite par Emile Zola dans Germinal:

« Lorsque la Compagnie des Mines, arguant de la crise économique, décrète une baisse de salaire, il pousse les mineurs à la grève.  »

Cela ne vous rappelle rien de notre époque actuelle: les entreprises qui restructurent alors que leurs profits sont en augmentation. On ne cesse aujourd’hui de demander la baisse du coût du travail.

« Lorsque la grève éclate, la Compagnie des Mines adopte une position très dure et refuse toute négociation. Affamés par des semaines de lutte, les mineurs durcissent leur mouvement. Les soldats rétablissent l’ordre, mais la grève continue. Lors d’un mouvement de rébellion, de nombreux mineurs défient les soldats qui se mettent à tirer sur les manifestants : Maheu, l’ouvrier chez qui Étienne avait pris pension, est tué. »

Aujourd’hui on envoie les CRS.

Forcément, progressivement, la mise en œuvre de ce nouveau système économique provoque des dégâts et donc des réactions chez les différents peuples notamment européens. Les politiques qui poursuivent la mise en place de ce nouveau système économique se gardent de dire la vérité à leurs électeurs. Ils maquillent même la réalité. En France, ils atténuent par les aides sociales diverses et variées les effets néfastes pour anesthésier le corps social.

Ainsi la mondialisation qui implique derégulation, liberté des marchés, suppression des frontières tant pour les hommes que pour les capitaux aboutit pour nos pays à:

  • Des états devenus otages du système financier. Ainsi selon de nombreux spécialistes 28 banques gouvernent le monde (7)
  • Les très riches deviennent plus riches. 1% de la population mondiale possède 55% de la richesse mondiale. Les 99 autres % se partagent le reste avec une masse importante de très pauvres.(8)
  • Et la croissance est en berne partout et selon plusieurs sources elle n’est pas prête de revenir.(9) Ils sont aller la chercher à crédit mis rien n’y fait vraiment. En faisant marcher la planche à billet par les fameux quantitatives easing et les taux d’intérêts négatifs mais ils ont seulement réussi à préparer la prochaine crise dont on prédit l’extrême gravité.(10)

3-paramètre: Les progrès techniques.

Essentiellement l’informatique, elle a donné au système financier l’outil idéal pour asseoir sa domination. Elle permet tout avec rapidité et perversité. Dans un monde, qui a oublié la phrase de Rabelais:  » Science sans conscience n’est que ruine de l’âme  » cet instrument est idéal. Il permet même de déshumaniser les rapports entre individus.

Tout devient possible: espionnage, contrôle, mise en fiche, automatisation des taches,circulation de l’information en temps réel, déshumanisation des rapports.

On peut créer des gains de productivité mais jusqu’à quand? vaste problème que celui là.( 11 )

4e paramètre: L’immoralité et la disparition de l’éthique.

Parallèlement à l’arsenal juridique et au développement des techniques de l’informatique, une immense entreprise de lavage de cerveau a été entreprise pour ôter de l’esprit du public toute notion morale au profit du culte de l’argent facile et rapide. Cette entreprise de lavage de cerveau est le fait de l’oligarchie qui tient le système et le défend.

Il s’agit de transformer le citoyen mondial en consommateur compulsif désinhibé post névrotique ( ici )

L’oligarchie est à la manoeuvre. (les grandes banques et les multinationales, les hommes politiques devenus leurs serviles serviteurs). Cette oligarchie tient les médias pour diffuser la pensée dominante.) Sinon pourquoi investissent ils dans les médias avec alors qu’ils perdent de l’argent.  La presse écrite, même celle archi-déficitaire, les intéresse quand même(12).

Ainsi tout ce qui rapporte, est moral. Plus ça rapporte, plus c’est légitime. Celui qui gagne beaucoup d’argent est un champion admiré et glorifié. Et pourtant: « L’argent corrompt les mœurs. C’est un fait ». Maintenant établi scientifiquement.(13)

La cupidité fruit de l’immoralité est devenue dans le système bancaire la règle sinon comment expliquer les frais bancaires qui sont prélevés pour la presque totalité sur les comptes en difficulté aggravant la situation de nombreux clients. N’oublions pas l’adage: l’argent n’a pas d’odeur. Ce n’est donc pas nouveau. Ce qui est nouveau, c’est le pouvoir donné à ceux qui font profession de manipuler la finance. L’histoire nous apprend comment de tous temps, les financiers ont été « contrôlé ».

Conséquences: on juge un arbre à ses fruits. Les fruits n’ont pas tenus la promesse des fleurs.

– Voici les fruits pour la macro économie :

Les français ont constaté les conséquences micro-économiques depuis 30 ans: (plus d’infos ICI). Développement des frais bancaires totalement illégitimes pour les raisons précises: (plus d’infos ICI).

Surendettement les ménages et des états… Quant à la conservation et au rendement des économies placées par les ménages, force est de constater que la majeure partie de la population a vu son capital diminué sous l’effet de placements conseillés en fait dans le seul intérêt du financier.

Le système bancaire a investi des sommes énormes dans des campagnes de publicité pour faire croire que c’était normal.

Sur le plan macro économique nous allons de crise en crise et nous avons accumulé une dette de 2 000 milliards 100 millions d’euros, soit 100 % du PIB.

Différentes bulles financières se forment comme la bulle immobilière, celle des subprimes, mais auparavant celles des starts up, etc..

N’oubliez pas qu’après la crise financière, il y a toujours la crise économique.
Je ne m’étendrai pas, vous connaissez les chiffres du chômage, la croissance qui stagne, l’endettement de l’État, l’explosion de la pauvreté.

Pour faire marcher ce système du toujours plus, il faut la croissance d’autant plus que les progrès économique depuis 40 ans sont basés sur l’endettement des états. En voila une bonne nouvelle: la croissance va être telle qu’elle va sortir tout le monde de la pauvreté et enrichir tous  les entreprenants et les « bosseurs ». Pourquoi, s’opposerait on a un tel projet ? Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent disaient un homme politique assez connu de notre époque dont le souvenir ne restera pas aussi longtemps que les auteurs classiques.

Cherche t il a amélioré le sort de leur concitoyens les plus pauvres? pas du tout.La suprématie du dollar qui assure celle de leur économie et l’enrichissement de leurs milliardaires. Le monde entier est à leur service et ils veulent que cela continue.

Aux USA surtout, la classe moyenne vit largement au-dessus de ses moyens, cela depuis la dernière guerre. Les très riches sont tout simplement des nababs qui gouvernent les USA et pratiquement le monde occidental et peut être totalement le monde entier. Ils ont construit le modèle de la société de consommation. Mais pour maintenir le niveau de vie appelé « American way of life » il faut que le monde entier travaille pour eux. Dans le système américain ce sont les très riches qui commandent, la démocratie réelle est devenue seulement formelle; les très riches veulent devenir plus riches encore puisqu’ils ont perdu toute moralité et toute éthique. ((Comment peut on parler de démocratie lorsque pour être candidat à une élection il faut des millions et des millions de millions de dollars ?).

La dernière campagne présidentielle aux USA a coûté 5 milliards d’€ (14).

Pour devenir plus riche, il faut plus de consommateurs décérébrés avec pour seule idéologie le consumérisme. Plus de consommateurs solvables aussi mais pas forcément très solvables puisque les biens de consommations seront produits au moindre coût avec une qualité de plus en plus médiocre. Pas forcément des consommateurs riches. Ces derniers ne peuvent pas constituer une masse, ils auront toujours des produits de qualité. Pour les autres le bas de gamme suffi. Pour s’enrichir avec des produits de bas de gamme il faut les vendre en très, très grande quantité. Ce but est atteint avec la mondialisation. Coca-Cola, Mc Donald, et bien d’autres peuvent vendre à des chinois, des Indiens, des Européens leurs produits bas de gamme et faire produire à très bas coût.

Cerise sur le gâteau, même des « gens éclairés »tombent dans le piège. Ils amènent leurs enfants ou petits-enfants chez Mc Donald, on les laisse se gaver de coca, de nuggets; ces grands parents vous diront, c’est bons. Bien entendu que c’est bon mais est ce sain? la publicité commerciale arrivant, qu’on le veuille ou non, à laver le cerveau des plus intelligents. On ne sait plus diriger ses enfants, on ne sait plus leur dire non. Il faut être positif donc c’est toujours oui… Le non est négatif. Pourquoi leur dire non? puisque tout le monde est gentil, que la vie est courte, qu’il n’y a plus rien après…et surtout pas de comptes à rendre. Et puis la science fournit tout: la pilule pour maigrir, la pilule pour la santé, la pilule pour s’envoyer en l’air sans procréer, celle pour dormir et même celle pour se réveiller.

Pour être de plus en plus riche avec du bas de gamme il faut accéder à un marché mondial sans entrave, sans restriction, donc à 8 milliards d’individus et il faut produire au moindre coût en exploitant ces mêmes individus en fermant les yeux sur leurs conditions de vie. (voir les ateliers du Bangladesh)

– Voici les fruits pour la micro économie :

– les très riches sont encore plus riches. 1 % de la population mondiale possède 40 % des richesses mondiales. Ce record serait même dépassé si l’on en croit une récente étude qui a pour titre: l’équation du diable.(ICI)
– 99 % se partagent le reste.
Dans le pays promoteur de ce système. J’ai nommé les USA, les ravages sont énormes bien que dissimulés derrière des statistiques truquées :
– 102 millions d’Américains, en âge de travailler, ne travail plus et ne sont même plus inscrits au chômage du fait des réglementations locales.Ce qui permet l’exploitation d’une fausse statistique américaine sur le chômage qui serait de 5 %.(ICI)
– 46 millions d’Américains ne se nourrissent qu’avec les bons d’alimentation du programme fédéral et commence à faire la queue de 6h30 du matin devant les agences distribuant ces bons.

Le cas des USA n’est pas isolé. Voyons ce qui se passe en Belgique : 21 % de la population belge est à risque de pauvreté et d’exclusion sociale.(ICI)Je ne vous parlerai pas de la Grèce, vous connaissez bien la situation. Sans doute  ne soupçonnez vous pas vraiment la gravité de la situation. Situation plus grave encore que vous l’imaginez.

Parlons de l’Allemagne citée en exemple pour sa réussite économique et où le taux de chômage serait bas. Peu de médias informe sur la réalité allemande qui est la suivante:

  • 12,5 millions d’allemands vivent sous le seuil de pauvreté.
  • Le salaire minimum est de 8,50 brut de l’heure et cela depuis cette année 2015 seulement. Le salaire horaire pouvait être de 1€ de l’heure.
  • En savoir plus (ICI)

Un Espagnol sur trois est au bord de la misère. On essaye de nous faire croire à un redémarrage de l’économie espagnol…faux. Avec un chômage à 22,5% on ne peut pas dire que l’économie est florissante.(ICI)

C’est le cas de nombreux autres pays en Europe. Voyez le tableau relatif au chômage: (ICI)

Que dire du Portugal ? Est-il sorti d’affaire comme voudrait le faire croire l’oligarchie financière ? Pas du tout. (Ici). La dette publique est passée de 83,6 % du PIB en 2009 à 130,2 % en 2014. En 2017, le FMI prévoit encore un ratio de dette de 122 % du PIB. Si on additionne la dette publique et les dettes privées, on atteint un niveau d’endettement vertigineux pour l’économie portugaise : 402,2 % du PIB en mars 2015

Le chômage est légèrement en baisse à 11,9 %; cette baisse s’explique aussi par un recul de la population active, de 0,8 % sur un an, alimenté par l’émigration et le vieillissement de la population, Sur les 66.200 nouveaux emplois créés par le Portugal en un an, 58.700 sont des emplois temporaires, soit 88,7 % du total ! L’embellie sur l’emploi est donc aussi précaire que ces contrats. Le Portugal subit une émigration massive de ses jeunes.

Sa situation est celle d’un pays en faillite tout autant que la Grèce.(Ici)

Enfin, pour couronner le tout, la dette mondiale accumulée par les différents pays 200 000 milliards de dollars. Moi comme vous, j’ai du mal à imaginer ce que cela représente mais de nombreux économistes, pas ceux que vous voyez le plus souvent sur les médias de l’oligarchie, encore qu’ils soient de plus en plus nombreux à reconnaître une évidence criante, alerte sur les les conséquences inévitables de cette façon de fonctionner savoir accumuler les dettes pour faire fonctionner le système. Pour en savoir plus lisez (ici).

La prochaine crise, qu’on nous promet pire que la précédente pourtant non encore achevée, est à nos portes à en croire de très nombreux économistes dont je suis les analyses avec grande attention.(ici)

En effet, malgré l’injection énorme de liquidités (en faisant tourner la planche à biller) la croissance est atone. Elle ne repart pas tant en Europe qu’au Japon, en Chine, aux USA, etc…Et pourtant une montagne de dettes et là qu’il faudra payer.

Voici les fruits pour la micro économie plus précisément: les particuliers et les entreprises.

  • baisse du niveau de vies résultant de la baisse des revenus: salaires, traitements, retraites, prestations diverses.

Il faut adapter les pays développés à la concurrence des pays sous-développés. Cela implique la baisse des salaires, des charges sociales et des aides diverses. Cela signifie un retour en arrière de plusieurs années 1840-1900 au moment où l’industrialisation est apparue.

  • accès au crédit facilité pour compenser et éviter des troubles sociaux avec son corollaire le surendettement.

Comme il est impossible de vivre avec des retraites, des salaires, des rémunérations en baisse, on pousse la population à vivre à crédit : crédit à la consommation, crédit immobilier dans n’importe quelles conditions, création d’entreprise dans n’importe quelles conditions pour dégonfler le chiffre du chômage. Le résultat est: multiplication des faillites, surendettement, catastrophe sociale que l’on compense par des lois pour éviter le pire.

Mais les dégâts individuels subsistent:

  1. avec les frais bancaires et les agios vous payez à la place de ceux qui ne payent plus. Ils exploserons de plus en plus
  2. les frais prélevés par les banques ne se retrouvent plus dans les chiffres d’affaire de l’économie réelle. Ils partent alimentés un système financier déconnecté du réel.
  3. les aides sociales explosent et vos impôts augmentent.
  4. le mauvais stress provoqué par les problèmes financiers provoque ou aggrave les maladies entraînant des dépenses de sécurité sociale accrues.
  5. les fichiers et autres stupidités engendre un développement du travail clandestin et toutes sortes de comportement nuisible à la société.
  6. tous ces phénomènes détruisent l’éthique nécessaire à une société.

Conclusions:

Les tenants de la mondialisation ont prétendu, pour imposer leur modèle qu’il était peu important que certains s’enrichissent démesurément parce que leur richesse retomberait en pluie sur l’ensemble de la population. Force est de constater qu’il n’en est pas ainsi.

Le pire est à venir. Il est prévu par de très nombreux économistes. leur seule réserve est: quand la facture va arriver et quel évènement déclenchera « l’apocalypse »?

On voit déjà les conséquences de ces réformes à la suite de l’orientation économique des années 80. Pendant quelques années, on a pu croire qu’elles étaient bonnes. On a vu les communes, les départements, les rues de nos villes et villages se modifier. Mais tout était à crédit. Ce n’était donc pas le résultat d’une bonne gestion et des fruits d’une bonne croissance. Le taux de croissance de l’économie était obtenu à crédit.

Aujourd’hui on nous parle de prélèvements multiples et variés sur les comptes bancaires des entreprises et des particuliers. Frais bancaires en augmentation, frais de gestion des comptes, et même ponction directe sur les comptes et sur les assurances-vie (bail-in). Ainsi que sur toutes les économies des gens. On nous parle de réduire l’retraite, de réduire toutes les prestations diverses et variées, d’augmentation d’impôts.
On nous parle même de la disparition du cash pour mieux nous plumer. L’assurance vie va être impactée.

Dans une note confidentielle, JP Morgan réclame des régimes autoritaires en Europe pour imposer la mondialisation.
Nous savons que l’immigration massive n’est pas un hasard. Elle est le fruit des manœuvres politiques entreprises par les États-Unis au travers de différentes associations humanitaires qui œuvrent pour une sorte d’invasion de l’Europe avec la connivence et l’accord de gouvernement européen.

Les bourses ne s’effondrent pas encore grâce au quantitative easing des banques centrales c’est-à-dire grâce à la planche à billets. Mais elles ne progressent plus, elles évoluent en dents de scie.

Les états sont tous surendettés. Cet endettement ne cesse d’augmenter de manière vertigineuse sans produire de croissance qui seule permettrait de faire face à cet endettement. Tous les économistes sérieux prédisent une crise des dettes souveraines dans un délai prochain. Personne ne peut donner la date exacte à laquelle cette nouvelle crise se produira.

Néanmoins, un prévisionniste Martin Amstrong s’aventure à donner une date : octobre 2015(ICI)

http://www.businessbourse.com/2016/02/24/la-verite-glacante-sur-les-etats-unis/

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/10/14/olivier-delamarche-bientot-250-de-dette-aux-etats-unis/

https://www.wsws.org/fr/articles/2013/jui2013/morg-j19.shtml

Un des meilleurs prévisionnistes au monde des tendances s’est exprimé sur le site Kingworldnews en expliquant qu’un extraordinaire événement s’est déroulé sous nos yeux: ” La machine à propagande de l’élite mise à mal devant le monde entier. “

Cet interview (à écouter plus bas) effectue un voyage dans la propagande du gouvernement, le mensonge, la tromperie, et explique comment le public est constamment induit en erreur par la machine à propagande massive de l’élite.

Gerald Celente: Voici le titre de CNBC de Vendredi matin: ” le Dow Jones grimpe de plus de 150 points à l’ouverture après que la rue ait digéré le discours de Janet Yellen ” Bon, la grande nouvelle fut qu’elle ne pouvait pas finir son discours, elle a commencé par tousser et a interrompu son speech plutôt que de le finir…Janet Yellen a été victime d’un bref malaise

Gerald Celente continue: “Donc, les nouvelles selon lesquelles la Fed pourrait relever les taux ont été l’excuse pour faire grimper le Dow Jones ce vendredi. Mais cela n’a aucun sens pour toute personne qui réfléchi un peu. Wall Street dit que les propos de Janet Yellen les mettent sur la bonne voie à savoir sur une hausse des taux ce qui serait bon pour les marchés.

Comment cela pourrait-il être positif pour les marchés ? Selon la FED, l’économie mondiale serait la raison pour laquelle ils n’ont pas relevé les taux la semaine dernière. Ils étaient préoccupés par son ralentissement.

Prenons un peu de recul et mettons tout cela en perspective. La seule raison pour laquelle l’économie mondiale a progressé était dû à toutes les mesures d’assouplissement quantitatif (planche à billets) et aux taux d’intérêt historiquement faibles que la Fed a appliqué dans l’économie mondiale après la panique de 2008. Ils ont appelé cela le carry trade. C’était très simple: les entreprises et les pays empruntent des dollars à très bon marché, et puis ils investissent ces fonds dans des actifs à rendement plus élevé libellés en monnaies locales dans les pays étrangers. Mais maintenant, tout cet argent doit être remboursé. Par exemple, il est estimé que la Chine a un carry trade d’environ 2 000 milliards de dollars.

Réfléchissons un instant: toutes ces monnaies ont atteint de nouveaux plus bas dans le monde entier comme le real brésilien, le peso mexicain, le dollar australien qui a perdu 20 % en un an, le huard canadien, qui a chuté à ses niveaux de 2004, la Turquie, la Malaisie, dans de nombreux pays, les monnaies comme les prix des matières premières plongent.

La presse soumise est au service de l’Elite Dirigeante

Or, maintenant, la Fed va probablement relever ses taux et ce serait une bonne nouvelle ? La presse soumise raconte qu’une hausse de taux est positive pour les marchés ? Eh bien voilà, c’est ça le deal. Rappelez-vous du carry trade, car si les taux grimpent et que les monnaies baissent, ils vont tous avoir à rembourser leur dette alors que le dollar monte et que leur monnaie baisse. Alors maintenant, ils vont s’endetter de plus en plus. L’économie mondiale va s’enfoncer plus bas.

Il est donc légitime de se poser des questions sur la compétence, l’honnêteté, la responsabilité, le goût du service public des hommes politiques depuis les années 80. On pourrait même dire depuis les années 70.

Étaient-ils incompétents ? Pas plus que ceux qui les ont précédés. La différence est à rechercher dans l’absence d’honnêteté, d’éthique et de morale. En France plus qu’ailleurs. Pour preuve, on en arrive à des présidents de la république qui divorcent une fois élue, ou qui est élu sans avoir jamais été marié malgré ses 4 enfants, qui change de maîtresse au vu et su du pays. Qui vit comme un ado en allant à son RV galant en scooter.

Ce comportement peut paraître moderne mais en fait il témoigne surtout de la perte des valeurs de la part de celui qui se comporte ainsi et du peuple qui, en d’autres temps, aurait sanctionné. Il témoigne de la perte de conscience des responsabilités qui pèsent sur tout homme public qui devrait être exemplaire. À cela s’ajoute une forme d’immoralité ce qui laisse place au pire : la sacralisation de l’argent et de ce qu’il permet en termes de jouissance.Faire de l’argent devient le seul objectif de ces êtres humains. Et pourquoi ne le ferait-il pas de n’importe quelle manière puisqu’ils sont  assurés d’une quasiment  irresponsabilité? Et pourquoi se posait est-il des questions puisqu’ils sont dépourvus de toute éthique ?

Nombreux mènent des vies privées qui témoignent d’un comportement plus « peopolisé » que studieux consacré à la réflexion et à l’étude de solutions.

http://m.observatoiredeleurope.com/Stiglitz-les-premiers-qui-quitteront-l-euro-s-en-sortiront-le-mieux_a1710.html

 

 

Inscrivez vous pour la table ronde du 8 Septembre 2018 à Nice de 11 h à 12 h 30

La table ronde de rentrée 

à Nice de 11 h à 12 h 30

                                         36 rue Richelmi

C’est gratuit et ouvert à tous.

Le thème: « Comment pratiquer l’insurrection pacifique »       

pour traiter les abus bancaires mais pas que. Par ce moyen nous exerçons nos droits et devoirs, nous devenons utiles à la société.

S’inscrire est indispensable parce que les places sont limitées et parce que des modifications sont toujours possibles. Vous en serez alors avertis.

La réussite de nos tables rondes se confirme. Le 5 juillet 2018, il a été analysé le cas de Roger M. … résident à Juan les Pins. Il a été victime d’une fraude à la carte bleue particulièrement sophistiquée.

travail-de-groupe 2

Le mécanisme utilisé n’était pas connu de nous mais le mécanisme de l’arnaque est pour le moins solide et difficilement détectable par un esprit confiant de nature qui ne soupçonne jamais que quelque chose peut lui arriver.

Dans ce cas se pose très exactement le choix à faire correspondant au thème de la table ronde du 5 juillet , à savoir: faut il saisir la justice ou pratiquer l’insurrection pacifique pour être indemniser car la banque ne  manquera pas , compte tenu de certains détails de cette affaire, d’évoquer  la négligence du client. En effet, la loi dit que l’indemnisation du client est la règle quasiment d’office sauf  s’il a fait preuve de négligence .Pour en savoir plus et connaitre les détails de cette affaire cliquez ici .

Devant le succès de nos tables rondes, nous avons décidé de les poursuivre et de les multiplier. Chaque premier jeudi du mois, une table ronde sera organisée en principe à Antibes mais également, à des jours différents ailleurs dans le département 06 dans la mesure ou nous disposerons de gens capables de s’investir pour les animer.

Il sera possible de changer les heures et les jours en fonction de la demande du public. Pour le moment, vous n’êtes pas nombreux à proposer d’autres dates. N’hésitez pas à nous faire connaitre votre position quant à la date et l’heure car nous savons parfaitement qu’il est difficile pour beaucoup d’entre vous d’être libre à 11H00 un jeudi. Mais faute d’avoir plus d’information il est difficile de choisir.

Remplissez le questionnaire ci-après et inscrivez pour les tables rondes suivantes :

  • Table ronde du 8 septembre 2018 à Nice de 11 h à 12 h à l’espace magnan-31 rue Louis de Coppet
  • Table ronde du 4 octobre 2018 (lieu non encore fixé)
  • Table ronde du 3 novembre 2018. Elle remplace celle du 1er novembre qui est un jour férié.(lieu non fixé). En ce qui concerne les lieux non fixés, ils le seront en septembre. Mais ce sera obligatoirement où Nice, où Antibes.