FNACAB

Ceux qui ont les yeux ouverts étaient à notre assemblée générale…

…les autres ont joué les autruches.

« C’est l’individualisme forcené des français qui leur fera perdre toutes les batailles. Ils répètent sans cesse que «l’union fait la force » mais ils ne mettent pas en pratique la maxime, sans pour autant arrêter de gémir sans oublier de faire de leur cas personnel, le seul centre d’intérêt.
Or, face à la puissance de la finance, nous ne pouvons opposer que la force du nombre d’autant plus que le pouvoir politique est, aussi, à leur service. »
Alain BOUSQUET

arouche

Cliquez sur l’image pour en savoir plus sur l’assemblée générale.
Publicités

Un don d’1 € ou plus,c’est à votre portée…

 

 … chez nous pas de subvention publique, ni étatique, ni municipale, aucune subvention. Que de vrais bénévoles, pas assez nombreux. Alors si vous partagez nos idées soutenez financièrement à la mesure de vos moyens. Quelques uns, par paypal, alimentent notre cochon d’1€ / mois. Cliquez sur le cochon, sécurité garantie.

Fustiger un système, c’est bien, mais participer d’une manière ou d’une autre, concrètement, c’est indispensable. La France va crever de l’indifférence, des y-a-qu’a-faut-qu’on qui ne font, eux, jamais rien, le cul derrière leur ordinateur à partager des « infos », et encore quand ils le font.

Nous leur disons aux armes citoyens, demain il sera trop tard. Participez physiquement, financièrement et vous verrez rapidement des changements.

Bienvenue sur notre site.

btn_donateCC_LG

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

1 80% de ceux qui nous ont fait confiance ont obtenu satisfaction.

15 000 000 d’€ récupérés pour nos adhérents depuis notre création : extourne de frais, dommages intérêts, annulation de dettes.

Depuis 23 ans (1994) nous sommes tous les jours à votre écoute. 2015 est l’année de notre 21 ème anniversaire.

Pour vous aider à résoudre votre problème

Pour constituer un important lobbying

Pour la cellule de prévention

contactez-fnacab

 On vous attend. Ensemble on sera encore plus fort.

Vous nous faites le plaisir de visiter notre site parce que vous cherchez une solution à vos problèmes bancaires. L’association est là pour vous aider mais réfléchissez à la façon dont vous pouvez participer à cette association car la solution définitive aux problèmes des abus bancaires passe par une action collective. Une fois réglé, le même problème ou un autre revient quelques temps après. La machine ne s’arrête jamais. C’est les lois qu’il faut changer. N’oubliez pas de visiter toutes les pages, vous trouverez probablement les réponses que vous cherchez.

Pourquoi avons nous créé la Fédération Nationale des Associations Contre les Abus Bancaires ?

  1. Pour permettre à tous ( association, entreprise, syndicat, club, particulier, profession libérale commerçant) de se retrouver dans une organisation puissante et efficace afin de mettre leurs moyens en commun et créer un lobbying puissant.
  2. Pour aider l’usager de  banque à régler ses problèmes face aux abus du système bancaire. Groupons nos énergies. Ne rester pas seul face à votre banquier.

Les fondateurs de la Fnacab savent que : Tout est possible.Seules sont perdues d’avance les batailles qu’on ne livre pas ! 

Recevez toutes nos informations gratuitement toute l’année en retournant votre adresse mail et abonnez vous au site :

Mail : contact@fnacab.org

Adresse :2203 ch de Saint Claude, Le chorus 06600 Antibes

Permanence Téléphonique : 

04 97 21 94 48

Site: http://www.fnacab.org

Alerte sur les prélèvements sepa: un mauvais coup pour les clients.

800 millions d’€ de fraude…C’est le montant officiel de la fraude constatée pour les moyens de paiement: CB, chèque et… (ce qui est nouveau les prélèvements depuis la mise en place du système SEPA vendu comme plus favorable pour le client ). S’il ne l’avait pas été favorable pour le client vous pensez bien que la commission européenne et le système bancaire n’aurait pas adopté le système.

J’ai été alerté jeudi soir 7/12/17 à l’occasion, repas, d’une discussion avec une employée de banque dont je ne connais pas le niveau au sujet des autorisations de prélèvement donnés par les clients sur leur compte bancaire. Je raisonnais avec mes connaissances qui étaient celles d’avant 2014 date de la réforme. Nous, clients n’avons pas été éclairés sur l’importance du changement lors de la mise en place du système SEPA. Ce changement est pourtant d’importance puisqu’il est jugé comme un système permettant de vider nos comptes facilement par le journal Challenges avec ce titre évocateur: « Comment les mafias peuvent vider votre compte grâce au Sepa ».

On connaissait bien la fraude à la carte bancaire, celle avec les chèques, même les faux chèques de banque, beaucoup moins celle due à l’instauration des virements et prélèvements par le système SEPA. (vendu comme un progrès pour les clients). Or non seulement il est facile de le frauder mais de plus, si vous avez donné une autorisation de prélèvement, vous aurez le plus grand mal à la retirer si votre créancier est de mauvaise foi ou s’il refuse votre volonté de retirer votre autorisation.

Décidément cette UE n’a qu’un but: faciliter la vie des banquiers tout en présentant le système comme avantageux pour le client. Car ce système a été inventé par L’UE. Oui, cela en apparence ne change rien pour le client qui donne une autorisation de prélèvements au créancier comme avant mais avant votre banque avait l’obligation de vérifier les signatures et le bien fondé de la demande du créancier autrement dit de vérifier s’il ne s’agissait pas d’une fraude. Et point important vous pouviez retirer à tout moment votre autorisation. Si la banque payait au vu d’un faux ou après votre demande de suppression, elle devait vous rembourser. C’est fini tout cela. Pourquoi? parce que dorénavant:

  • Vous donner à votre créancier les références de votre compte et une autorisation de prélèvement.
  • avec cela il fait toutes les démarches auprès de sa banque et la votre n’est plus habilité à contrôler le bien fondé.
  • Le créancier est le seul à pouvoir annuler l’autorisation même s’il s’agit d’une fraude très facile à faire (avec le vol de vos coordonnées) et une fausse signature sur votre supposée autorisation.
  • et si vous voulez arrêter un contrat même pour une cause légitime, vous ne pourrez pas si le créancier décide de poursuivre les prélèvements.

Pour plus d’infos lisez l’article de Challenges, il est très instructif.

Dans l’ancienne formule, vous donniez l’autorisation de prélèvement ou de virement que vous pouviez retirer à tous moments. Il est vrai que les banques ne contrôlaient plus les signatures mais si le prélèvement était effectué par erreur ou par fraude, elles remboursaient. Avec ces nouvelles dispositions, non seulement votre banque n’a plus la possibilité d’obéir à votre ordre de refuser le prélèvement mais de plus elle ne sera pas responsable en cas de fraude. C’est cela le progrès que les banques présentent comme très favorable pour le client oubliant volontairement la réalité. Et pour cause, la réalité est la suivante un selon une étude de l’Observatoire de la délinquance et de la réponse pénale, organisme étatique: « les débits frauduleux sur comptes bancaires sont en forte hausse depuis 2010. Ils concerneraient désormais 1 Français sur 20 chaque année ». Cet article ajoute: « L’autre arnaque, qui grimpe en flèche, c’est le vrai faux prélèvement SEPA que votre banque honore de bonne foi ».

Vous pouvez lire l’article pas très long mais très instructif en cliquant sur le lien.

Aujourd’hui vous irez voir « plumeau »si d’aventure vous êtes victime d’une fraude . Je ne sais pas si vous le connaissez.

Nos conseils: limitez au strict minimum les autorisations de prélèvements et réserver pour les cas où vous ne pouvez pas faire autrement. Ce n’est pas facile, c’est vrai.

Alain BOUSQUET

Les multinationales et leurs dirigeants ne croient qu’en un seul Dieu: le fric.La preuve. — INSURRECTION PACIFIQUE

Vous en êtes presque tous convaincus ou presque. Mais nous en avons une nouvelle preuve dans l’actualité récente. Je veux parler de la mise en examen de dirigeants de Lafarge: « La direction française de Lafarge pouvait-elle ignorer le pacte conclu par sa filiale syrienne avec Daesh ? L’ex-PDG Bruno Lafont et un autre dirigeant ont été mis […]

via Les multinationales et leurs dirigeants ne croient qu’en un seul Dieu: le fric.La preuve. — INSURRECTION PACIFIQUE

 

Quelques soient vos opinions, vous êtes tous concernés… — INSURRECTION PACIFIQUE

Qu’on soit pour ou contre Mélenchon le problème reste que la manipulation dont nous sommes victimes est insupportable, d’autant plus lorsqu’elle vient de médias tel que France 2 qui vit avec les impôts de tous les Français. Dans une émission dirigée par Léa Salamé, gauchiste mais surtout dotée de « dents longues » qui raclent le plancher, […]

via Quelques soient vos opinions, vous êtes tous concernés… — INSURRECTION PACIFIQUE

Les BRICS vont créer leur propre Internet — Le Blog de la Résistance

Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) vont se doter de leur propre gouvernance Internet afin d’échapper au contrôle des États-Unis. Jusqu’ici l’Internet est gouverné par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), une association para-administrative du département du Commerce des États-Unis. La nouvelle gouvernance d’Internet est une proposition du Conseil […]

via Les BRICS vont créer leur propre Internet — Le Blog de la Résistance

Que dit la loi… …à propos des clôtures intempestives de comptes.

L’attention des observateurs et du public a porté sur le problème de la clôture des comptes par les établissements bancaires à la suite de la décision de la société générale de clôturer ceux du FN. Il en fut de même de ceux de MLP chez HSBC. En fait c’est un sort que de nombreux français subissent tous les jours. Ils voient leur compte clôturer intempestivement et sans réelle raison autre que celle découlant du droit donné aux banques de prononcer des « oukases » contre des clients avec lesquels elles ont signé un contrat pour l’ouverture d’un compte. Il s’agissait bien d’une ouverture contractuelle. De surcroit, les banques n’ont pas l’obligation d’assortir leur décision de motivation de sorte que l’on reçoit régulièrement à la FNACAB des réclamations à ce sujet avec cette réflexion de la part des clients « ils n’ont pas le droit » ou « en ont-ils le droit ? En fait, face au système bancaire, nous sommes tous des « sans droit » car le code monétaire et financier, réformé dans les années 80 pour permettre la mondialisation, a fait de nous des « sans droit ». De sorte que seul reste pour se défendre le rapport de force que la FNACAB conseille à ces adhérents de pratiquer en organisant des actions d’ « insurrection pacifique ».

Mais revenons au droit positif. La loi impose tout de même pour les professionnels un préavis. Pour les particuliers, le préavis résulte de quelques jurisprudences dispersées. En cas de manquement grave la banque peut sans préavis clôturer le compte du client. Cela est normal dans ce cas puisque un compte en banque n’est pas fait pour faciliter des délits de toute nature.

En pratique, les campagnes de clôture des comptes par les banques correspondent à un changement de politiques commerciales ou à la nécessité de certaines mesures pour faire face à des difficultés. Mais les clôtures peuvent être aussi des sanctions à l’égard de clients trop contestataire, ou trop lourd à surveiller, le fait de conseillers « mal embouchés », voir de petit(e)s chefs d’agence , etc.…

Alors dans le cas du FN, on peut supposer que la décision des deux banques est à mettre en parallèle avec leurs propres difficultés qu’elles doivent résoudre (laSG ne vient elle pas d’annoncer un plan de licenciement!). Mais il n’est pas exclu qu’il y ait un arrière fond politique puisque toutes deux ont bénéficié de la mansuétude de l’Etat à la suite de diverses péripéties illégales ou/et aventurières. Car n’en doutez pas le FN est utile pour faire peur lors des élections et faire élire son adversaire direct mais il ne faut pas qu’il soit en mesure de l’emporter. Alors tout peux être imaginé.

Lundi 27/11 on apprenait que la Banque de France, consultée, émettait un avis pour dire qu’il n’y avait rien à voir. Elle ne pouvait pas dire autre chose. Elle n’a aucun pouvoir de nature à lui permettre de s’insinuer dans la gestion des banques. Elle rappelle seulement ce que dit la loi: la clôture d’un compte est un acte discrétionnaire tant que la loi ne sera pas changée.

J’apprends que la Justice va être saisie…La réponse est connue d’avance: rien n’est illégal dans la décision de la SG. La Justice est là pour vérifier que les comportements ne sont pas contraire à la loi, point. En aucun cas, elle s’occupe de l’éthique.

Alors que reste-t-il à faire? organiser l’insurrection pacifique contre cette banque en mobilisant dans sa sphère d’influence qui ne pourra sur ce sujet que grossir, et plus généralement mettre à son programme une réforme des lois bancaires et en menant campagne aussi sur le thème des abus bancaires, pour que nous ne soyons plus des « sans droit ».

C’est extraordinaire comme les politiques s’intéressent à un sujet lorsqu’ils sont concernés.

 

Un scandale que nous dénonçons depuis 20 ans…

« 60 millions de consommateurs semblent le découvrir maintenant…Une énorme manne financière »que constitue les frais prélevés sur les clients le plus en difficulté.

20664957_322196808191329_2777707247436244860_n

« Pour la première fois, un organisme indépendant lève le voile sur un secret bien gardé des banques françaises : ce qu’elles gagnent grâce aux frais facturés aux personnes les plus en difficultés financières. En clair, ce qu’elles facturent aux gens dont le compte vire le plus au rouge vif, tels que les frais liés aux dépassements de découvert autorisé (les fameuses commissions d’intervention) ou le rejet de prélèvement. »

En savoir + ICI: Le jackpot secret des banques