Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 147 autres abonnés

Stats du Site

  • 292 144 visites
Follow FNACAB on WordPress.com

Nos succès 2020

Malgré les difficultés créées par la crise, notre activité s’est poursuivie presque avec autant d’assiduité qu’à l’accoutumé. Voici les tout premiers succès… 

Christian de Metz (51) nous écrit: « Bonjour pour  répondre  à  votre  question oui  j’ai  reçu  un  courrier  de  Offico BNP  propose  de  prendre  une  partie  du  préjudice  dans  les 1700  euros . Donc elle  reconnait  une  part  de  responsabilité  dans  la  disparition  de  ma  carte  Bancaire . Je  vous  envoie  le  courrier  aujourd’hui  que  vous  allez  recevoir  dans  quelques  jours ». Cette affaire est réglée.

Christian de BRISCOUS (64) : sa carte crédit et son code ont été « interceptés » lors de l’envoi par la poste par la BNP de PARIS. Nombreux achats effectués sur PARIS pour 2700 € environ. Suite à notre intervention, la BNP a remboursé 1 700 €. L’adhérent ne donne pas suite pour avoir plus.

Hugues de MONTBEL (09) : suite à la perte de son chéquier du Crédit Coopératif de Toulouse, 450 € environ d’achats frauduleux. La banque qui ne lui répondait pas a remboursé la totalité.

Succès publiés en août 2020

Didier de Nice, en ce mois d’août 2020, chef d’entreprise, appelé en qualité de caution a obtenu une réduction de 35 472 € de sa banque après notre intervention. Soit une réduction de 35%.

Bénédicte du département 81 est en passe d’obtenir l’extinction de sa dette bancaire d’un montant de 240 000 € en suivant une stratégie que nous avons mise en place depuis quelques années et qui produit ses effets.

Yasmina de Ploubalay (22) obtient le remboursement de de 1650 € de frais bancaires sur 3 650€ qui ont été prélevés en 9 mois. Elle s’en contente.

 

 

 

Sans titre

Bienvenue sur notre site.

Pour nous joindre, une permanence téléphonique est à votre disposition:contactez-fnacab

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

1 80% de ceux qui ont appliqué nos stratégies ont obtenu satisfaction.

15 000 000 d’€ récupérés pour nos adhérents depuis notre création : extourne de frais, dommages intérêts, annulation de dettes.

Depuis 23 ans (1994) nous sommes tous les jours à votre écoute. 2015 est l’année de notre 21 ème anniversaire.

Pour vous aider à résoudre votre problème

Pour constituer un important lobbying

Pour la cellule de prévention

 On vous attend. Ensemble on sera encore plus fort.

Vous nous faites le plaisir de visiter notre site parce que vous cherchez une solution à vos problèmes bancaires. L’association est là pour vous aider mais réfléchissez à la façon dont vous pouvez participer à cette association car la solution définitive aux problèmes des abus bancaires passe par une action collective. Une fois réglé, le même problème ou un autre revient quelques temps après. La machine ne s’arrête jamais. C’est les lois qu’il faut changer. N’oubliez pas de visiter toutes les pages, vous trouverez probablement les réponses que vous cherchez.

Pourquoi avons nous créé la Fédération Nationale des Associations Contre les Abus Bancaires ?

  1. Pour permettre à tous ( association, entreprise, syndicat, club, particulier, profession libérale commerçant) de se retrouver dans une organisation puissante et efficace afin de mettre leurs moyens en commun et créer un lobbying puissant.
  2. Pour aider l’usager de  banque à régler ses problèmes face aux abus du système bancaire. Groupons nos énergies. Ne rester pas seul face à votre banquier.

Les fondateurs de la Fnacab savent que : Tout est possible.Seules sont perdues d’avance les batailles qu’on ne livre pas ! 

btn_donateCC_LG

contactez-fnacab

Recevez toutes nos informations gratuitement toute l’année en retournant votre adresse mail et abonnez vous au site :

Mail : contact@fnacab.org

Adresse :2203 ch de Saint Claude, Le chorus 06600 Antibes

Permanence Téléphonique : 

04 97 21 94 48

Site: http://www.fnacab.org

30% des fraudes ne sont pas remboursées par les banques.

la fraude bancaire ne désemplit pas malgré la crise.

L’association UFC-Que Choisir a publié jeudi 22 octobre 2020, une étude mettant en lumière que 30% des fraudes bancaires n’étaient pas remboursées par les banques.

Une augmentation significative du nombre de fraudes

Depuis le début de la crise sanitaire, les paiements par Internet et sans contact se sont multipliés pour permettre aux gestes barrières de freiner correctement l’expansion de la pandémie. Cependant, les fraudes bancaires n’ont pas non plus freiné leur activité et l’association UFC-Que Choisir met en avant dans une enquête parue jeudi 22 octobre 2020, que 30% des fraudes ne sont pas remboursées par les banques.

La progression a été très forte pour les paiements sans contact qui depuis le déconfinement ont bondi de 67%, pour les paiements à distance, la hausse est moins forte mais reste significative, +13%. Des nouvelles habitudes de paiement qui engendrent de nouveaux risques. Le paiement sans contact est deux fois plus fraudé que celui par carte bancaire avec code secret. Le paiement à distance est de son côté dix-sept fois plus fraudé, le risque est donc beaucoup plus grand qu’avec le paiement par carte avec code secret.

Selon UFC-Que Choisir, les escroqueries pourraient connaître une hausse de 20% pour l’ensemble de l’année 2020 et amasser un butin de plus de 660 millions d’euros. Ces chiffres sont en augmentation permanente : en 2018, la fraude bancaire représentait un détournement de 450 millions d’euros.

Une sécurité des banques obsolète

UFC-Que Choisir rappelle que les banques bien qu’en retard dans la sécurisation de ces modes de paiement à distance, rembourse également de moins en moins. Selon UFC-Que Choisir, une personne sur trois, n’est pas remboursée, soit 30% et une augmentation de 4 points en comparaison à l’année dernière. Principale opposition faite aux victimes, leur manque de vigilance et donc une accusation de négligence qui leur oppose tout droit à un remboursement.

Une accusation qui, selon l’association, n’est plus cohérente puisque le système de sécurité 3D-Secure des banques est considéré par le gouverneur de la Banque de France comme obsolète. Les démarches lourdes sont également faites pour décourager le consommateur dans sa démarche de remboursement.

Le risque de la fraude bancaire par paiement sans contact est celle à maîtriser d’urgence. En effet, avec la crise sanitaire, les plafonds de paiement ont été élevés à 50 euros et le sans contact peut être utilisé jusqu’à cinq fois de suite ou un montant cumulable de 150 euros sans avoir à composer le code secret de la carte.

Agnès Buzyn a pris de la chloroquine ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Version n°2 actualisée le 20.10.2020. Patrick Pelloux dit que Buzyn a pris de la chloroquine. « La Chloroquine guérit du covid-19. Toute la Macronie s’est soignée avec. Révélant la félonie de sa politique sanitaire, faisant croire qu’il n’y a pas de médicament contre cette épidémie. Buzyn a pris de la chloroquine. Karine Lacombe aussi. Des rumeurs […]

Agnès Buzyn a pris de la chloroquine ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

L’Occident, n’écoutant que le courage de ses Elites, se fait hara-kiri pour protéger l’humanité — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Extrait de la couverture de The Economist 2019 (image inversée) [Un article de Dominique Muselet] « Le bruit circule dans les cercles bien informés que, tout comme sur le chemin de Damas, le Christ est apparu à Saint Paul qui en est tombé de son cheval, les quatre Cavaliers de l’Apocalypse, qui annoncent la fin du […]

L’Occident, n’écoutant que le courage de ses Elites, se fait hara-kiri pour protéger l’humanité — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Dr Toussaint : « Les jeunes ne sont pas responsables. C’est le Conseil scientifique qui génère un suicide collectif, d’effondrer une économie dont les jeunes vont payer le prix ! » — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

(RMC, 10 août 2020, via AKINA) Merci à Didier « On est dans un monde de croyances qui est de moins en moins scientifique, qui est de plus en plus irrationnel. » « Nous n’avons absolument aucun élément scientifiquement démontré sur l’utilité des masques en extérieur, en fin de phase pandémique. » « Actuellement , le danger n’est plus présent […]

Dr Toussaint : « Les jeunes ne sont pas responsables. C’est le Conseil scientifique qui génère un suicide collectif, d’effondrer une économie dont les jeunes vont payer le prix ! » — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

780 millions de personnes infectées : L’OMS avoue malgré elle que le Covid-19 tue moins que la grippe ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

1 million de morts dans le monde pour 780 millions de personnes “infectées”, ça représente en effet un taux de létalité de 0,13%, alors que celui de la grippe saisonnière est de l’ordre de 0,3%. Et encore, on sait depuis longtemps que le nombre de décès du Covid-19 a été délibérément surestimé, pour ne pas […]

780 millions de personnes infectées : L’OMS avoue malgré elle que le Covid-19 tue moins que la grippe ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

« Santé Publique France a-t-elle manipulé les chiffres d’incidence pour faire croire à une aggravation de la pandémie dans plusieurs gros départements ? » (F. Pesty) — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

« Effectivement, mes accusations peuvent sembler très graves. Car il y va de la crédibilité de cette agence sanitaire, mais aussi de celle du gouvernement tout entier et de l’État français… Mais je pense qu’il faudrait d’urgence dépêcher une équipe solide de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales), pour qu’elle fasse un audit de la base […]

« Santé Publique France a-t-elle manipulé les chiffres d’incidence pour faire croire à une aggravation de la pandémie dans plusieurs gros départements ? » (F. Pesty) — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Pourquoi le QI chute-t-il dans les pays européens ?

Si la pertinence des tests de QI (Quotient Intellectuel) dans la mesure de l’intelligence fait polémique, une tendance alarmante se dessine malgré tout en Occident. D’après plusieurs études récentes, une baisse généralisée du QI serait effective notamment en Europe, depuis une quinzaine d’années. Serions-nous devenus plus stupides qu’autrefois et pourquoi ?

La récente inversion de l' »effet Flynn ». Une baisse progressive du QI dans tout l’Occident
A l’inverse d’un 20e siècle marqué par l’augmentation radicale et généralisée du QI moyen en Occident, la tendance du 21e siècle est à la baisse, en Europe du Nord tout particulièrement.

Ce phénomène s’apparente à une inversion du fameux « effet Flynn« , décelé par le chercheur néo-zélandais James R. Flynn, qui expliquait la hausse du QI moyen au 20e siècle par l’amélioration des conditions sanitaires et l’accès généralisé à l’éducation.

Selon une étude publiée en 2013 dans la revue scientifique Intelligence, c’est chez les Britanniques que le phénomène est le plus flagrant. On observe en effet une chute de 14 points entre 1999 et 2013, avec un score moyen de 100.

En France, le phénomène est moins alarmant mais tout aussi réel. On y note en effet un recul de près de 4 points, depuis le début des années 2000, avec un score moyen de 98.

La même tendance s’observe en Australie, aux Pays-Bas, au Danemark, en Norvège et en Suisse..

« Nous devenons de plus en plus stupides , ça se passe maintenant et cela ne va pas s’arrêter » assène sans détour Edward Dutton, (Ulster Institute for Social Research, Royaume-Uni) dans le documentaire « Demain, tous crétins ? », diffusé sur Arte en novembre 2017.

Autre confirmation qui vient d’une étude réalisée sur le quotient intellectuel de 730 000 Norvégiens ayant fait leur service militaire entre 1970 et 2009 : le QI moyen a baissé de 7 points en une génération.
De quoi piquer la fierté de l’Homme qui se gargarise de son « évolution » sans limite…

Les plus forts QI se retrouvent en Asie, puis en Europe

Les recherches effectuées par le britannique Richard Lynn, professeur émérite de psychologie à l’Université d’Ulster (Irlande du Nord) et le finlandais Tatu Vanhanen, professeur émérite de science politique à l’Université de Tampere (Finlande), ont permis d’établir un classement des QI moyens dans plus de 80 pays, entre 2002 et 2006[1]. En voici un échantillon avec les pays ayant les plus forts QI :

La suite ICI

Blanchiment : une enquête journalistique secoue les banques — Boston!

Une vaste enquête journalistique lève le voile sur les pires pratiques des banques les plus prestigieuses de la planète. Des montants astronomiques d’argent sale ont transité durant des années par les plus grandes institutions bancaires du monde, révèle une enquête internationale du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui dénonce les carences de la régulation […]

Blanchiment : une enquête journalistique secoue les banques — Boston!

Voici comment une société sans argent liquide affecterait votre vie de tous les jours — Aphadolie

Avez-vous déjà pensé aux ramifications d’une société sans cash ? Je parle des effets réels, à la première personne, et non d’une théorie de conspiration éphémère ou d’une éventuelle prophétie biblique. C’est une mauvaise nouvelle pour de nombreuses raisons, dont la moindre n’est pas la façon dont elle affecterait la vie quotidienne.   Voici […]

La suite ici: Voici comment une société sans argent liquide affecterait votre vie de tous les jours — Aphadolie

BNP PARIBAS, sa filiale condamnée pour « pratique commerciale trompeuse » …

par le tribunal correctionnel de Paris. Plus exactement c’est sa filiale principale Helvet Immo qui est condamnée pour « pratique commerciale trompeuse » et « recel » de ce délit pour la commercialisation. Amende: 187.500€, correspondant au maximum de l’amende possible. Condamnée également à 120 millions d’euros de dommages et intérêts à verser à 1.300 parties civiles. Cette condamnation est assortie de l’exécution provisoire. La banque a été déboutée de sa demande de suspension de exécution provisoire par la cour d’appel de Paris.  

Certains clients ont fait le choix de porter leur affaire devant le tribunal civil et sont allés jusqu’en Cour de Cassation. Ils ont tous perdus. Pour connaître les détails de cette affaire, voir (ICI) ou/et (ICI).

Pourquoi cette différence s’agissant de dossiers totalement semblables?

Cette différence d’appréciation entre la juridiction pénale et la juridiction civile s’explique par le fait que les dossiers présentés sont à la fois les mêmes et à la fois totalement différents dans la « forme » en ce sens que la juridiction civile statue au vu du seul dossier constitué par un seul plaignant et la juridiction pénale dispose d’une enquête menée par des juges d’instruction, des policiers ou gendarmes qui disposent de pouvoirs d’investigation très puissants. Les plaignants peuvent demander des pièces, des contrôles, des expertises et tout cela aux frais de l’état.

En matière civile, les preuves doivent être apportées par les parties elles-mêmes, donc à leur frais. La recherche de preuves coûte cher, parfois très cher et les parties ne peuvent suivre financièrement. En face la banque a la partie belle. Elle peut raconter n’importe quoi à des juges aussi incompétents en matière financière que les clients qui s’adressent à eux. C’est donc au niveau de l’administration de la preuve que le bas blesse. Il faut non pas forcément des réformes, mais la réhabilitation d’une pratique tombée en désuétude à savoir la procédure de l’enquête civile très pratiquée avant l’invention des « preuves par attestation » source d’énormes erreurs judiciaires. Dans ce cas le juge retrouverai des pouvoirs d’investigations. La recherche des preuves serait gratuite.

Lorsqu’un juge d’instruction ou la police est saisi de plusieurs plaintes, il concentre entre ses mains la totalité des témoignages ou des pièces. Il peut constater que tel ou tel élément se retrouve dans tous les cas qui lui sont soumis et dès lors, la parole des plaignants devient très crédible. Elle prend valeur de témoignage pour tous. Et la parole du poursuivi se dévalue et devient mensongère. Une méthode de vente biaisée, quand il est démontré qu’elle fut sans cesse utilisée dans tous les cas, ne peut plus être contestée et son côté illégal est démontré. La condamnation est possible.

Au civil tout est différent et comme il n’y a pas d’enquête, il est très difficile de s’en sortir. Il faut ajouter à cela que les chambres civiles de la Cour de Cassation assure une véritable protection judiciaire au banquier. Leur jurisprudence est telle que les dossiers qui se terminent en faveur d’un client d’une banque sont des exceptions. Et souvent malgré leur victoire, ils sont tout de même perdant au bout du compte.

Il témoigne :