FNACAB

Accueil » 2019 » juin

Archives Mensuelles: juin 2019

L’endettement des Français préoccupe la Banque de France.

Vous l’entendez tous les jours: « faites du crédit vu les taux d’intérêt très bas ». Mais trop d’endettement nuit rapidement et se termine très mal. Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs. Nous le vérifions tous les jours. C’est pourquoi la BDF commence à s’inquiéter. que dit elle?

Les risques liés à l’endettement ont atteint un niveau élevé et pourraient augmenter sur les six mois à venir, selon un rapport d’évaluation des risques du système financier français publié lundi par la Banque de France.

Dans son rapport semestriel, la banque centrale française a considéré ce risque à un niveau élevé, tout comme celui des marchés. Les risques liés à l’endettement sont classés en première position dans la hiérarchie des risques financiers tandis que les risques de marché sont considérés « d’un niveau quasi équivalent » à ces derniers. Leur perspective, soit leur évolution au cours des six prochains mois, ressort à la hausse, selon cette évaluation.

« La question de la soutenabilité de la croissance soutenue de l’endettement des entreprises et des ménages se pose », affirme l’institution financière publique, car « sa hausse ininterrompue contribue à une fragilisation macroéconomique progressive » et à un affaiblissement des capacités de résistance de l’économie française. D’autant que la faculté de l’Etat « à mobiliser les ressources publiques pour amortir de futurs chocs économiques ou financiers devient également plus limitée avec l’accumulation des déficits depuis la crise », s’inquiète-t-elle.

La Banque de France appelle à la vigilance

Côté entreprises, cette hausse du crédit « augmente le risque de défaut et/ou les difficultés de refinancement en cas de choc macroéconomique » tandis que du côté des ménages, des signaux « d’assouplissement progressif » des critères d’octroi du crédit appellent à la vigilance. « Vous avez un quart des ménages qui reçoivent des crédits alors qu’ils sont déjà soumis à une charge d’endettement, intérêts et remboursement compris, la plus élevée », a illustré Yvan Odonnat, directeur général adjoint de la Stabilité financière et des opérations à la Banque de France, lors d’une conférence de presse…

En savoir plus sur cbanque  source de l’article

Sans cesse on le répète mais comme Cassandre on est pas vraiment écouté

Et pourtant, la sécurité absolue n’existe pas dans aucun domaine et notamment dans le bancaire. Tous les jours nous sommes sollicités avec des exclamations: « j’aurais pas cru », « c’est incroyable », « comment est ce possible ». Voila une arnaque rare mais pourtant vraie qui vous rendra un peu moi naïf. Peut être.

Banque québec.jpg

Un salarié a dérobé les données de trois millions de comptes bancaires, dont ceux de 173.000 entreprises. Le Québec est en émoi.

Le braquage est stupéfiant. Il a suffi de quelques clés USB à un salarié du Mouvement Desjardins, la banque des Québécois, pour dérober les données de trois millions de comptes bancaires, dont ceux de 173.000 entreprises. «Quelle vulnérabilité de la part d’une aussi grande institution financière», s’indigne Le Journal de Montréalà la suite du vol, révélé jeudi. Guy Cormier, le président de Desjardins, la principale institution bancaire du Québec, avec sept millions de clients, 47.000 employés et 304 milliards de dollars d’actifs, a annoncé qu’un employé a téléchargé les noms, prénoms, adresses, courriels, numéros de téléphone, numéros d’assurances sociales (équivalent d’une carte d’identité) et les habitudes transactionnelles de 40 % de la clientèle.

La direction de Desjardins assure que les mots de passe des comptes bancaires sur Internet n’ont pas été volés et qu’il ne s’agit pas d’une cyberattaque. Le conseiller en marketing aurait été arrêté, sans que l’on sache s’il a mis les données sur le Dark Web ou les a transmises à des tiers. Si c’est le cas, des délinquants pourront demander des cartes de crédit dans des banques canadiennes en lieu et place des clients lésés. Ces derniers ont entamé des recours collectifs contre Desjardins pour 8 milliards de dollars. Le Québec est en émoi. Comment une seule personne peut-elle avoir accès à autant de comptes? Assurant qu’il s’entourait des meilleurs experts en sécurité informatique, Guy Cormier a déclaré: «Je tiens à rassurer nos clients. Les avoirs qu’ils détiennent chez Desjardins et les transactions qu’ils effectuent sont protégés.»

 

» LIRE AUSSI – Nord: gare à l’arnaque «à la clé USB» dans les boîtes aux lettres

Source

Crédit vacances: ce que vous devez savoir avant de souscrire —

Avez-vous pensé à souscrire un crédit vacances pour cet été ? Comment en profiter sans risque ?

via Crédit vacances: ce que vous devez savoir avant de souscrire —

Le rapport secret sur le 80 km/h éventé : Les accidents ont augmenté pendant l’expérimentation ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Edouard Philippe s’est donc rendu coupable d’un énorme mensonge… d’Etat. Qu’en pense Emmanuel Macron, notre président champion de la lutte contre la propagande et la désinformation, qui vient justement de faire savoir que sa loi contre les “fake news” était (déjà) prête ? OD « La transparence n’est pas le maître mot de la Sécurité routière. […]

via Le rapport secret sur le 80 km/h éventé : Les accidents ont augmenté pendant l’expérimentation ! — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Ubu au pouvoir : les « 80 km/h » — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

« Nous avons eu, sous M. Hollande, la loi sur les feux de cheminée en Île-de-France ; loi douce aux écolos mais idiote s’il en fut, car sans véritable objet et inapplicable de toute façon. Au palmarès des inepties, on peut ajouter maintenant la palinodie sur les 80 km/h. Après avoir imposé cela aux Français qui […]

via Ubu au pouvoir : les « 80 km/h » — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Bon à savoir: La Cour de cassation confirme la règle souvent détournée par les banques.

Conservez soigneusement cet article, il peut vous servir car les problèmes n’arrivent pas qu’aux autres. Et dans tous les cas, la banque essaye souvent d’échapper au remboursement

Même si un système de sécurité rend très improbable l’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire par internet, il appartient toujours à la banque de prouver qu’un client qui se dit victime ment ou a commis une faute.

La Cour de cassation a donc rejeté les réclamations d’une banque qui jugeait impossible la fraude invoquée par son client, le système « 3D Secure » étant particulièrement sûr. La banque, en l’espèce, a été condamnée à prendre en charge les débits que son client déclarait frauduleux, et elle a dû renflouer le compte.

Le système 3D Secure impose, pour valider un achat en ligne, de connaître tous les numéros de la carte bancaire utilisée et de saisir le code de sécurité à 6 chiffres envoyé alors par SMS au titulaire du compte. Le système nécessite l’utilisation de deux appareils différents et il est particulièrement sécurisé, soutenait la banque. Il faut connaître le nom, le numéro de la carte, la date de validité, le cryptogramme, et recevoir sur l’écran du téléphone le code secret unique adressé instantanément. Or, toutes ces étapes ont été observées et le client ne soutenait pas avoir perdu son téléphone. La banque estimait qu’en pareil cas, le principe de la responsabilité devait être inversé. Au lieu d’être obligée de prouver la fraude de son client, c’est ce dernier, disait-elle, qui devrait prouver sa bonne foi.

Le risque pèse sur celui qui fournit l’instrument de paiement
Mais la Cour de cassation a refusé toute exception. Le code monéraire et financier fait peser le risque sur celui qui fournit un instrument de paiement. C’est à lui de faire en sorte qu’il ne soit pas accessible à d’autres personnes. C’est à lui de prouver que l’utilisateur n’a pas pris les mesures de sécurité nécessaires, intentionnellement ou par négligence, ou qu’il a agi frauduleusement.

La Cour avait déjà jugé en janvier 2017 que même en cas de phishing ou « hameçonnage », même si les dires du client étaient incompatibles avec les systèmes de sécurité en place, la charge de la preuve ne pouvait pas peser sur lui.

Lire aussi : Votre banquier vous protège-t-il suffisamment de la fraude ?

(Cass. Com, 29.5.2019, B 18-10.147).

En savoir plus sur la source: https://www.cbanque.com/banque/actualites/74468/paiement-en-ligne-en-cas-de-fraude-c-est-la-banque-qui-est-responsable#bxx2fHt7IJMopmZj.99

 

1,2 million de ménages se sont déclarés victimes d’au moins une escroquerie bancaire.

Escroquerie bancaire : le nombre de ménages victimes a explosé en six ans. Plus de 1,2 million de ménages se sont déclarés victimes d’au moins une escroquerie bancaire en 2016, un nombre qui a plus que doublé en six ans avec un préjudice souvent inférieur à 300 euros, selon une étude de l’ONDRP publiée mercredi. L’Observatoire national de […]

via 1,2 million de ménages se sont déclarés victimes d’au moins une escroquerie bancaire. — INSURRECTION PACIFIQUE

Nous croyons les réalités plus que les manipulations officielles. Et vous?

L’augmentation des sommes versées en mai 2019 par rapport à mai 2018 est d’une ampleur inédite depuis 2013. Ce sont les sommes versées en cas de faillite d’entreprises aux salariés. Difficile de croire les autres chiffres qui tendent à faire croire qu’on va dans le bon sens.

23659253_1577347685637545_8501373166083601825_n

Selon l’AGS, l’organisme qui garantit aux salariés leur rémunération en cas de redressement ou de liquidation judiciaire d’une société, le montant des avances salariales octroyé le mois dernier a bondi de 24% par rapport à mai 2018. Cette structure patronale a versé 124,8 millions d’euros pour 25 245 salariés d’entreprises en grande difficulté, selon les chiffres relayés par Le Figaro. Dans 90% des cas, il s’agit de très petites entreprises. Les secteurs de la construction et du commerce sont les plus touchés.

Comment expliquer ces mauvais chiffres ? « Il est difficile d’identifier les raisons de l’envolée des avances salariales de ce mois de mai, mais elle nous met en alerte, d’autant que l’approche des congés payés est toujours déterminante sur l’ouverture des procédures collectives », explique Christophe Fourage, responsable du pôle pilotage et performance de l’AGS.

Les Gilets jaunes ne sont pour l’instant pas mis en cause. « À ce stade, nous n’avons pas d’éléments nous permettant d’identifier un impact significatif de ce mouvement social sur notre activité. Si impact il y a, il semblerait pour l’heure qu’il soit reporté dans le temps en raison des différentes aides octroyées », poursuit Christophe Fourage.

D’avril 2018 à mars 209, le régime de garantie des salariés, qui fonctionne principalement avec les cotisations des entreprises, a versé près d’1,5 milliard d’euros au profit de 190 000 salariés. 608 millions d’euros ont pu être récupérés.

En savoir plus sur https://www.cbanque.com/actu/74442/salaire-le-montant-des-impayes-explose-de-24-sur-un-an#GvfVjIz32ow747lE.99

 

Le virement instantané! c’est quoi? comment ça marche

Virement instantané

C’est le nouveau service bancaire de l’année 2019 en France, le virement instantané. Rien de bien nouveau, cela existe depuis 2017 au sein de l’Union Européenne, les Anglais l’utilisent même depuis 2012, mais la France tient à sa réputation de système bancaire paléolithique, quitte à se faire tailler des croupières par les néobanques allemandes et anglaises. Enfin, les Français découvrent le virement bancaire instantané, le même que celui de PayPal, mais sur de réels comptes bancaires.

Virement instantané : les banques s’y mettent tardivement, mais arrivée des néobanques oblige

Disponible au sein de l’Union Européenne depuis fin 2017, il aura fallu presque deux années pour que les premières banques françaises proposent ce service de virement instantané. Pourquoi au final une telle précipitation de dernière minute ? L’arrivée massive des néobanques et des GAFA sur ce créneau du solde en temps réel. Il est vital pour les banques de verrouiller le marché, en tentant de rattraper le retard pris en termes de services bancaires en temps réel.
Ainsi de son côté, Max, la néobanque permettant de remplacer toute vos cartes bancaires par une unique carte, gratuitement et sans contrainte, est déjà compatible aux virements instantanés.

Virement instantané : utile en situation d’urgence

Le virement instantané est un service bancaire qui permet de virer de l’argent sur un compte bancaire quasi-instantanément (moins de 10 secondes), 24h/24, 7j/7. Le montant maximal pouvant être ainsi transféré est de 15.000€, montant fixé par la BCE. Ces conditions sont fixées au niveau européen, et sont applicables depuis fin 2017.

En savoir plus sur https://www.francetransactions.com/actus/news-banques/banques-virements-instantanes-de-la-theorie-a-la-pratique-l-instantane-reste.html#zgDPI8g5lJ6T27M1.99

La suite ICI sur la source:FranceTransactions.com

 

https://www.francetransactions.com/actus/news-banques/banques-virements-instantanes-de-la-theorie-a-la-pratique-l-instantane-reste.html

Propagande : La manipulation de masse dans le monde contemporain — insurrection pacifique

David Colon est professeur agrégé d’histoire et chercheur permanent à Sciences Po, où il enseigne notamment l’histoire de la propagande, les techniques de persuasion et l’éthique de la communication. Avec cet ouvrage, sous-titré La manipulation de masse dans le monde contemporain, il présente les fondements et les techniques de communication de masse dans notre époque. Son étude […]

via Propagande : La manipulation de masse dans le monde contemporain — INSURRECTION PACIFIQUE