FNACAB

Accueil » 2015 » juin

Archives Mensuelles: juin 2015

flash-info n°43 de juin 2015

Stop à la désinformation, lisez le flash-info n° 43 qui vient de paraître

Cliquez ici pour le Flash-info n°43 de juin 2015

En Espagne, les citoyens font plier les banques… parce qu’ils agissent ensemble

Français: prenez en de la graine. Face aux abus bancaires, c’est la solution.

Un habitant menacé d’expulsion par la banque vient négocier ses dettes… accompagné d’une dizaine de personnes. C’est une des méthodes de la Plateforme des victimes des hypothèques. Ces groupes locaux ont essaimé partout en Espagne, résistant collectivement à la vague d’expulsions : un exemple… inspirant.

En savoir + cliquez sur l’image

https://i0.wp.com/www.reporterre.net/local/cache-vignettes/L720xH480/arton7746-75e6c.jpg

 

La Cour de Cassation vient de se prononcer à propos de l’article L.131-73 du code monétaire et financier. par Me Alain BOUSQUET

Alain BousquetLa Cour de Cassation vient de se prononcer

à propos de l’article L.131-73 du code monétaire et financier.

par Me Alain BOUSQUET

Cet article est celui qui précise que, lorsque se présente un chèque sans provision, le banquier doit informer son client avant de le rejeter. La loi dit: »par tout moyen approprié ». Les termes sont vagues et la loi ne précise pas quelle est la sanction en cas de non-respect de cette obligation.

“Sous réserve des dispositions de l’article L. 312-1 relatives au droit au compte et aux services bancaires de base, le banquier tiré peut, après avoir informé par tout moyen approprié mis à disposition par lui le titulaire du compte des conséquences du défaut de provision, refuser le paiement d’un chèque pour défaut de provision suffisante….”

La chambre commerciale a rendu un arrêt date du 17 février 2015 numéro 13 – 28 495 dans lequel elle précise les conditions d’attribution de dommages intérêts au client. Celui-ci doit prouver que s’il avait été averti, il aurait pu approvisionner son compte et il doit démontrer l’existence du préjudice et le lien de causalité entre le rejet de chèque et le préjudice. En définitive, se faire indemniser par la banque pour non-respect de son obligation est transformé en parcours du combattant.
Avec ce genre de jurisprudence qu’il accorde même pas un préjudice de principe pour le non-respect d’un droit, la Cour de Cassation encourage le non-respect de la loi. Pour ma part, je ne suis pas surpris. Depuis longtemps déjà je dénonce la protection judiciaire dont je suis le banquier et le mépris avec lequel on traite le citoyen – client en France. Une loi est votée en termes très généraux pour parer à un vrai problème, elle ne prévoit pas de sanctions automatiques ce qui n’est pas le cas de toutes les lois et les juges viennent limiter consciemment l’intérêt de la loi.

Ce genre d’abus a encore de beaux jours devant lui.

6 065 600 demandeurs d’emploi fin mai 2015!

Bravo à l’oligarchie régnante pour sa compétence, sa défense de l’idéologie ultra libérale. Cette bérézina est en grande partie occultée par une fausse nouvelle information: les écoutes des USA connues depuis longtemps. Heureusement pour l’oligarchie et les médias qui peuvent ainsi divertir l’opinion publique.

En savoir plus: Au total, fin mai 2015, le nombre de chômeurs s’élève à 6 065 600 toutes catégories confondues en France métropolitaine.

Toutes catégories confondues, c’est le nombre de demandeurs d’emplois de catégorie C, ceux qui exercent une activité réduite de plus de 78 heures par mois, qui progresse le plus.

Ils crient dans le désert et pourtant ils dirigent des grandes banques ou des fonds d’investissements.

On dit qu’un homme averti en vaut deux. Encore faut il être écouté, au moins entendu. Pour être entendu, il faut un porte voix. Ce n’est pas  la « grande presse » qui vous dira l’exacte vérité. Lisez les infos que nous avons trouvées.

Cliquez sur les liens ci après;

Marc Faber : « Oubliez la hausse des taux de la Fed, le QE4 est proche » – « Le système financier tout entier finira par imploser« 

Ça devient inquiétant, les dirigeants de grandes banques disent craindre une bulle financière (Ph. Herlin)

Bonjour, les bisounours !

Je m’adresse aux bisounours mais vous pouvez tous lire ce message.

fd112

Vous connaissez le monde des bisounours dans lequel tout le monde est gentil. Notre société est-t-elle conforme à cette image? Une majorité d’entre vous pense que rien de grave ne peut plus arriver. Les autres un peu plus conscients préfèrent penser à autre chose. Et quand on les ramène dans la réalité, ne sachant que faire, ils finissent par dire : je m’en fous.

Or nous sommes confrontés à une guerre menée par des féroces. Ceux qui perdront, ce sera les bisounours. Or ils sont les plus nombreux. Logiquement, en démocratie, les plus nombreux doivent gagner. La guerre est économique, financière, mais aussi menée par des armées, des fanatiques, des états. Sur notre sol aussi elle est rampante.

Mais quel rapport, allez vous me dire, avec les abus bancaires ?

Le rapport est plus grand que vous ne le pensez car la finance dirige malheureusement le monde aujourd’hui plus qu’hier sans que personne ne se préoccupe de la ramener dans les limites qui devraient être les siennes. Et la finance profite de tout : des crises, des guerres, des pauvres, de la classe moyenne. Son mode de fonctionnement est un générateur d’abus bancaires généralisés, systématisés, institutionnalisés. Nous subissons, nous les sans grade, les abus bancaires tels que les frais bancaires, les crédits mal adaptés, les découverts arbitrairement supprimés, bref la liste est longue… Mais nous subissons aussi la destruction de l’économie réelle constituée par les entreprises qui sont financièrement asphyxiées alors que les banques centrales déversent des milliards en espérant que ceci retombe dans l’économie réelle.

Cette situation n’est pas, comme malheureusement comme trop d’entre vous le croit, inévitable. Il n’y a pas de sens de l’Histoire comme l’oligarchie veut le faire croire. Rien n’est définitivement fixé.

Des solutions existent. Elles furent mises en place après la crise de 1929 mais dans les années 1980, la finance a obtenu l’abrogation de ces législations et a obtenu des dirigeants politiques qu’ils dirigent les états vers des législations permettant la mise en oeuvre de la mondialisation avec les conséquences dont vous entendez parler dont vous entendez parler.

Ce devait être un progrès phénoménal qui allait profiter à l’ensemble des peuples de la planète et surtout aux plus pauvres. Aujourd’hui au vu des résultats la vérité éclate bien que les oligarques possèdent toutes les manettes médiatiques pour vous désinformer, vous endormir, vous abrutir. Par exemple, les défenseurs de l’ultra libéralisme et de la mondialisation prétendaient que l’enrichissement d’une infime partie de la population mondiale était un bienfait pour tous en raison de la théorie du « ruissellement ». La théorie du ruissellement prétend que la richesse des plus riches du fait de leurs dépenses permettra une accélération de la croissance mondiale de sorte que même les plus pauvres bénéficieront des retombées. Aujourd’hui on constate qu’il n’en est rien et les études démontrent que c’est le contraire. Malgré cela les crocodiles ont continué sans que personne n’agisse et la prochaine crise, très grave, est pour demain.

Ceux qui auraient du agir pour réguler et éviter les excès ont au contraire prévu de vous plumer en ponctionnant directement sur vos économies. En fait rien de sérieux n’a été mis en place. Ce Monsieur est plus compétent que moi pour vous en parler.

Alors il est temps de se réveiller, de « s’indigner »comme a dit quelqu’un de plus connu que moi qui a aussi compris que c’était insuffisant et qui a vite dit « engagez vous »et moi j’ai envie de vous dire :révoltez vous. Il y a le feu. Rejoignez nous quelques soient votre camp.

Certains agissent. C’est souvent peu relayé par les médias mais l’information remonte quand même et elle raisonne comme un avertissement. C’est important.

Voyez : la manifestation des britanniques à Londres sur laquelle les médias sont rester discrets du 20 juin 2015. En savoir + en cliquant sur l’image.

Ils sont très nombreux à dénoncer ce samedi la politique d'austérité de David Cameron.

Et aussi

Cliquez: ⇒Manifestation de solidarité avec la Grèce, le 20 juin 2015 à Marseille

Excellent article pour comprendre la mondialisation.

Croissance zéro: Une pathologie de la mondialisation étude publié sur le blog la crise des années 2010.

Cliquez sur le texte:« Résumé : Le présent article fait suite à celui publié le 1er octobre dernier (« Pour bien comprendre le monde d’aujourd’hui »). Il approfondit la notion de mondialisation en y intégrant l’idée d’Etats désormais réquisitionnés par un nouveau groupe dominant. Il en résulte que la durabilité de la grande crise, avec la fin de la croissance qui lui est associée, est l’effet d’une quasi volonté qui ne connait pas de réelle opposition : il n’existe pas d’issue prévisible à la crise. »

Lisez en entier et méditez.

Pour lire d’autres articles http://www.lacrisedesannees2010.com/

Vous cherchez les responsables de l’état lamentable de la France ?

Les voici.Ils ne paieront pas la facture qui arriva probablement fin 2015-début 2016. Elle est pour nous.
Chacun d’entre eux a sa part qui sera déterminée par les historiens s’il en reste vu le délabrement du système éducatif. Enfin, comme la nature a horreur du vide, il sera comblé assurément. Sont ils défendables? à vous de le dire car moi je ne leur trouve aucune excuse.

A leur actif: destruction des valeurs sociétales traditionnelles, goût de l’assistanat, dettes accumulées… La liste n’est pas terminée. Et voila plus d’infos sur le sujet: cliquez ici. Vous prendrez connaissance des idioties que l’oligarchie n’hésitait pas à proclamer. Et elles ont été réaffirmées durant près de 40 ans.

Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, présidents de la République française.

Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, présidents de la République française.

Quand à celui ci, c’est le champion. il accumule les cocus politiques, les dettes, la destruction des valeurs et une vie privée peu exemplaire.

Résultat de recherche d'images pour

 Avec ce monsieur, la dette a franchi la barre des 2000 milliards d’euros et ce n’est pas fini.

La dette publique de la France a augmenté de 28,7 milliards d’euros au deuxième trimestre pour atteindre 2 023,7 milliards fin juin, soit 95,1% du PIB. Le niveau de la dette n’a jamais été aussi élevé. En savoir + cliquez.

Le système bancaire et le mécanisme de l’escroquerie

Ceux qui ont étudié le droit pénal spécial ont étudié le mécanisme de l’escroquerie. Ils ont appris que l’escroc aime démesurément l’argent facile et n’a aucun scrupule pour s’en procurer. Il n’hésitera pas à dépouiller la dupe puisque c’est ainsi qu’on appelle la victime.
Pour faire de l’argent,l’escroc va rechercher un profil bien défini même s’il n’en a pas vraiment conscience. Il va s’adresser à ceux qui, aussi, aime l’argent et parfois l’argent facile. La dupe en effet est quelqu’un qui aime l’argent. Qui espère toujours améliorer ses ressources. Elle va répondre à des offres mirifiques et oublier que elles sont trop belles pour être vraies. Par exemples 5 % par mois d’intérêts, voir comme Madoff l’a fait 20 % d’intérêt. La dernière escroquerie que je viens de voir c’est une escroquerie consistant à vendre à des petites gens des géo-localisateurs de voitures qui devaient être placées en location auprès de clients et devait rapporter aux acquéreurs-investisseurs outre leur mise de fonds une somme mensuelle confortable. Évidemment il n’en fut rien et ils ont tout perdu.
Le système bancaire et monétaire fonctionne de la même façon aujourd’hui. Mais, en plus, il bénéficie de la protection des lois et des états. Seuls les prudents, ceux qui n’oublient jamais que les arbres ne montent jamais jusqu’au ciel, échappent au pire. Mais ils laissent toujours quelques plumes dans la fréquentation du système bancaire.
Le système financier, tel qu’il lui est permis de fonctionner depuis la moitié du XXe siècle (ce n’est pas vieux) est un vampire assoiffé d’argent. Il doit par tous les moyens s’en procurer tous les jours davantage. Peu lui importe la pauvreté, la souffrance, la ruine des uns ou des autres.Vous pouvez éviter cela en suivant seulement la morale de trois fables de La Fontaine bien connue
– la poule aux œufs d’or
–La grenouille et le bœuf
– le corbeau et le renard

Avouez que ce n’est pas si difficile. Ces fables datent des années 1667 et suivantes. + de 400 ans. Et si on remonte à Esope depuis + de 2400 ans. Impensable que ce ne soit pas intégré dans les esprits ou alors la force de la désinformation est trop puissante. La première table vous permet d’éviter l’écueil le constitue l’aspiration à devenir très riche trop rapidement. Placez votre argent raisonnablement et avec beaucoup de prudence. Il vaut mieux un tout petit rapport et une sécurité la recherche d’un gros rapport et perdre tout ou partie de ses avoirs.

 LA POULE AUX OEUFS D’OR
On perd tout en voulant trop gagner.

Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
Pondait tous les jours un oeuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les oeufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?

La deuxième fable met en garde contre l’ambition démesurée, la boulimie la démesure. J’ai vu des milliers de gens qui perdent tout pour avoir voulu encore plus alors qu’ils avaient déjà suffisamment.

La grenouille et le boeuf

Une Grenouille vit un Boeuf.
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,
Pour égaler l’animal en grosseur,
Disant : « Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? Dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. M’y voilà ?
– Vous n’en approchez point. » La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Et la troisième fable qui a en quelque sorte une morale assez proche de la première vous rappelle qu’il ne faut pas céder au flatteur, aux « conseillers », à ceux qui profitent de vous. Un employé de banque va profiter de vous parce qu’il a des objectifs à remplir.

Le Corbeau et le Renard

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. »
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.  »
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Interview de Me Bousquet par France bleu

 sur le paiement par carte bancaire

           Cliquez ICI : L’Invité de France Bleu Azur

                                 Lundi 25 mai 2015 à 07h50