Accueil » Dons » Aurélie, commerçante, entre en résistance à Cannes…

Aurélie, commerçante, entre en résistance à Cannes…

Suivez l’actualité FNACAB

Stats du Site

  • 118,661 visites

Cliquez pour recevoir gratuitement nos publications.

Rejoignez 89 autres abonnés

Stats du Site

  • 118,661 visites

Stats du Site

  • 118,661 visites

img_2900

Pourquoi ? Parce qu’elle s’est aperçue que son « conseiller » avait été de mauvais conseil et même avait profité de son état de faiblesse pour la convaincre de le suivre dans ses propositions (c’est un cas extrêmement fréquent). Mais quels sont les faits ?

Aurélie est restauratrice, cliente de la SMC, agence Cannes Foch. Elle a vendu un premier fonds de commerce et réinvesti dans une nouvelle affaire que vous voyez sur la photo. (Allez la voir et apportez lui votre soutien par tous moyens. D’ailleurs l’établissement est sympa) Elle finance par un apport personnel et un crédit. Mais à Cannes, comme partout ailleurs, il faut un peu de temps pour lancer une affaire. Il y a de surcroit un caractère saisonnier. Beaucoup d’activités sont au ralenti hors saison touristique. Les découverts se creusent. Ils sont comblés pendant la saison. Il est nécessaire de faire la soudure. Un bon banquier est celui qui n’oublie pas cette vérité de notoriété publique. Aurélie, elle dispose d’une petite réserve conservée sur un livret puisqu’elle n’a pas tout investi de la vente de son affaire précédente. Cette réserve lui permet de faire face à des besoins de trésorerie. Afin de la préserver, elle décide de demander à son banquier un découvert.

Le conseiller est très « gentil » (on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre). Il accepte de concrétiser un découvert de 5000€ contre la souscription d’une assurance vie, nantie au profit de la banque, sur laquelle sera versée la petite réserve de trésorerie personnelle (10 000€). Le découvert est insuffisant mais Aurélie, sous pression des factures à régler, va accepter la mauvaise affaire. C’est un mauvais conseil. Pourquoi ?

Parce qu’un découvert insuffisant va obligatoirement être dépassé et les agios seront majorés selon un principe anormal mais courant. De surcroit des frais sanctions seront facturés alors qu’ils ne rémunèrent aucune prestation particulière mais l’Etat, dirigé par des politiques sourds, muets et aveugles, ont rendu possible cette situation. Elle ne peut plus avoir recours à son petit capital nanti de sorte qu’elle dépasse son autorisation de découvert qui va grossir du fait surtout des frais sanction (10 000€). Cette situation est courante. Le « conseiller » qui connait bien le fonctionnement du système pour remplir ses objectifs et être bien noté, dans cette opération a rempli ses objectifs. Il a vendu une assurance vie, un découvert garanti donc sans risque et créer les conditions pour augmenter le chiffre d’affaire de la banque par des frais bancaires.

Conclusion : le découvert s’est aggravé artificiellement par l’accumulation de frais (10 000€) et d’agios (à10,50% et 13,50% encas de dépassement). La banque veut croquer son assurance vie ; Aurélie refuse cette avalanche de frais. Elle n’a qu’une solution : entrer en insurrection pacifique mais ferme.

OBSERVATIONS DE LA FNACAB :

A coup de milliards dépensé en publicité, les banques ont fait admettre, avec la complicité, des médias que les frais bancaires étaient justifiés comme étant la rémunération d’un service rendu. En fait il n’en est rien. Pourquoi ?

Parce que quand votre compte est positif, elles sont rémunérées par l’utilisation de votre argent à leur seul profit et quand votre compte est négatif, elles sont payées par les intérêts débiteurs très chers. Elles sont donc rémunérées.

Exemple : sur la plaquette SMC, à la date du 01/07/16, pour un débit en compte de 900 EUR sur 20 jours à un taux débiteur de 17,88 %, les intérêts débiteurs sont de 8,94 EUR, soit un TAEG de 19,87 % pour un particulier. Excusé du peu, le service est largement rémunéré. Les frais bancaires ont donc un autre objectif. Voir ICI .

La preuve en est donnée par l’analyse d’un des relevés de compte d’Aurélie par Me BOUSQUET, président de la FNACAB.

img_2907

« La banque se rémunère par un intérêt de 10,5% pour le découvert autorisé  et 13,5 % pour le dépassement ou un découvert non autorisé. C’est très cher quand on connaît les taux actuels qui varient entre 1,5 et 5%. Mais voyez qu’à cela s’ajoute une commission de dépassement 3%, une commission de découvert trimestrielle 0,18%, une commission d’immobilisation 3%, une commission de mouvement de compte 0,2000% et enfin des frais de tenue de compte.Merci la vache à lait. Les frais sont donc une invention qui permet de sur facturer des opérations par ailleurs qui coûtent rien à la banque parce que informatisées. La rémunération du banquier, c’est le taux d’intérêts, les frais se sont développés à cause de la soumission des clients.

vous remarquerez que plus vous êtes en situation difficile, plus le banquier s’acharne, c’est contraire à sa mission sociétale. »

 Société générale TAEG : de 7,60 % à 19,99 %
 BNP Taux d’intérêt débiteur : 15,90 Taux d’intérêt débiteur : 18,40 %
 HSBC Taux d’intérêt débiteur :
ux de base de 7,40 % + de 2,8 % à 8 %
Taux d’intérêt débiteur :
taux de base de 7,40 % + 9,5 %
 Caisse d’épargne Contactez votre banque en région Contactez votre banque en région
 Crédit agricole Contactez votre banque en région Contactez votre banque en région
 Alliance banque Taux nominal annuel : 10,90 % Taux nominal annuel : 17 %
 Banque postale Taux d’intérêt débiteur : 14 % Taux d’intérêt débiteur : 16 %

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Recherchez par categorie

Contact Fnacab

Follow FNACAB on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :